Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 10:35

         Ah ! mes belins-belines, que c’est beau, le sport, mais que ses mises en route sont donc compliquées ! Figurez-vous qu’hier, comme chaque vendredi à 17h, je m’apprêtais à écouter quelques grands esprits débattre des problèmes politiques du monde. Je ne suis pas toujours d’accord avec tout le monde – il y a aussi ceux avec lesquels je ne suis jamais d’accord – mais j’aime voir confronter des argumentations appuyées sur les chiffres de l’économie, sur les comportements de nos voisins, sur les réactions des sondages. Or hier mal m’en a pris (oui, et non prise) d’avoir été fidèle au rendez-vous. L’émission était remplacée par le tirage au sort des rencontres de football pour la coupe du monde. Je pensais qu’en pareil cas on se contentait d’annoncer les résultats, mais pas du tout ! Une cérémonie grandiose mêlant l’hommage à Mandela et le décor genre Loterie nationale a voulu à tout prix démontrer la transparence du processus. Et certes il y avait huit grandes vasques dont chaque préposé touillait visiblement les boules avant de les remettre – ceux de gauche à droite, ceux de droite à gauche : c’est en tout cas ainsi que j’ai interprété les évolutions de ballet des représentants choisis parmi la crème de la crème, nous, nous avions Zidane pour représenter notre drapeau  - mais pour autant les classements préparatoires manquaient de clarté. La répartition dans les poules ( ?) ; le calcul de l’impossibilité d’un pays à affronter un pays du même continent, du moins dès le départ ; le tirage (par une fille vêtue d’un timbre-poste transparent) de papiers mystérieux (E3, F8, C4 : on se serait cru à la bataille navale), tout cela était grandiose mais peu compréhensible. Les grands de ce monde sportif affectés au touillage de leur vasque se livraient à d’étonnantes chorégraphies qui devaient rendre le mécanisme si bien élaboré totalement clair aux plus bornés d’entre les spectateurs – moi naturellement j’étais un cran au-dessous et je ne jurerais pas qu’il n’y avait nulle possibilité de triche. D’ailleurs, vu l’intérêt que je prends aux divers ballons et à leurs façons d’aller à la victoire, je me demande bien pourquoi je vous ai parlé de cette émission s’adressant à des millliards de gens qui, eux, avaient compris la manœuvre.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens