Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 08:50

         Il m’arrive très souvent, lorsque j’écris le numéro du blog tout frais pondu (car depuis le changement de fonctionnement d’Over-blog le compte ne se fait plus automatiquement) d’évoquer l’événement correspondant à la date. Ainsi « Charles Martel bat les Arabes à Poitiers », 732, c’était il y a longtemps, de même que « Couronnement de Charlemagne » en 800. Puis nous avons traversé la féodalité, il y a eu  « Bataille de Bouvines » en 1214, puis le Moyen-Age avec Poitiers et Crécy (je ne sais plus laquelle est une victoire, laquelle est une défaite, et 1346 ou 1356 sont à tirer au sort pour y retrouver les siens), puis 1429, « Jeanne d’Arc délivre Orléans » - qui coupe carrément l’herbe sous le pied  de « Jeanne d’Arc est brûlée à Rouen comme sorcière », 1431, ça ne mérite pas d’en faire un fromage. Puis 1492, c’est « Découverte de l’Amérique » mais c’est aussi l’expulsion des Juifs et des Arabes d’Espagne par Isabelle la Catholique, et enfin nous voilà à Pavie, 1525 et Pavie est une défaite de François 1er au contraire de Marignan 1515 qui est une victoire de ce même François. Dans le recueil de nouvelles qui s’intitule Opération Croque-Monsieur – Sept humoresques, à paraître l’an prochain, un texte  intitulé Troisième Âge démontre ironiquement que se rappeler dans l’ordre les dates d’histoire apprises à l’école primaire ne prouve pas du tout  que la mémoire fonctionne  sans à-coups : ainsi se rappeler la date du jour même et quel jour on est relève souvent de l’exploit quand on a dépassé les soixante-dix

Partager cet article
Repost0

commentaires