Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 10:21

         J’ai signalé il y a peu la mort de la dernière girafe au Botswana. Celle du minable et criminel zoo de Surabaya en Indonésie, dont les bêtes sont affamées et malades, est morte de faim après avoir ingurgité 20 kilos de sacs en plastique : tout ce qu’elle avait à se mettre sous la dent. La bile d’ours, fort recherchée en Chine où on la prélève à force de maltraitance raffinée  (comme on suspend chez nous les visons d’élevage par une patte, pour augmenter les secrétions des animaux angoissés et torturés), continue d’alimenter le trafic des ours bruns vers les « cliniques » de fabrication de remèdes traditionnels. L’ivoire des éléphants, la corne des rhinocéros (en Asie comme en Afrique où les espèces ont soit une soit deux cornes : vous connaissez tous, j’espère, le Rhinocéros de Ionesco, désopilante et grave fable sur le danger d’invasion des idéologies totalitaires ?), les rayures de la fine et élégante peau du zèbre, la tête et la crinière du lion, si belles toutes deux en descentes de lit, les ailerons de requins qui redonnent la vigueur aux organismes mâles en perte de vitesse, la fourrure blanche des bébés phoques, la chair succulente des dauphins qui s’apprécie surtout comme appât pour la pêche aux requins… Mon dieu, mon dieu, qu’il y en a donc, des ressources dans le monde sauvage ! Et que l’homme est donc intelligent de savoir comment se les procurer ! Une fois signées toutes les pétitions du jour, comment se consacrer à des problèmes d’orthographe ou d’accords de participes ?

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens