Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 11:15

         Pas très glorieux, ce voyage présidentiel aux Etats-Unis, malgré les sourires et les poignées de mains vigoureuses. J’ai bien l’impression qu’il n’a lieu que parce que Washington DC n’avait rien d’autre à se mettre sous la dent. Certes l’accueil est celui des plus grands chefs d’Etat, 21 coups de canon, le tapis rouge le plus long, même qu’il y aura, en privilège spécial, un petit tour en avion dans leur dernier modèle militaire – bref, encore plus top que pour Angela Merkel il y a quatre ans. Toutefois nulle émotion, nulle impatience, même nulle curiosité dans les rangs du peuple. D’abord  presque personne ne connaît Hollande là-bas, ensuite il vient de défrayer la chronique avec ses petites histoires d’alcôve et de skooter et ça fait rire tout le monde, impossible de paraître sérieux après des annonces de ce genre, et cela même si (ah ! ces Français, ils ne peuvent pas être mariés quand ils gouvernent leur pays ?) on leur tient rancune de ne pas suivre les règles de la civilité puérile et honnête. Brochant sur le tout, il y a la trahison de la France les laissant se dépêtrer de leur guerre d’Irak comme des grands : croyez-moi, il s’est fait alors une grande fracture dans les relations franco-américaines, et je ne jurerais pas qu’elle sera facile à colmater. Il y aura donc des dîners et des réjouissances officielles, histoire de détourner l’attention  du public loin des olympiades du tsar des nouvelles Russies, mais méfions-nous des embrassades ! Vous vous rappelez ces grands bisous avec la présidente brésilienne, il n’y a pas si longtemps ?

Partager cet article
Repost0

commentaires