Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 février 2014 6 15 /02 /février /2014 09:33

     Le 14 février, moi ça ne me disait rien (le 6 février, lui, avait sa signification depuis mon enfance : mon père en parlait chaque année avec gravité), mais il faut croire que les modes d’outre-Atlantique nous ont atteints sans protection possible depuis le phylloxéra et la grande crise de 1929, charleston, boogie boogie et jitterbug compris (même si ces trois termes sont considérés comme obsolètes par les jeunes générations au point d’être incompréhensibles). Le hulla hoop a, un temps, envahi les écoles maternelles, puis l’horrible Halloween s’est imposé avec sa célébration du grotesque et du macabre (heureusement il semble quelque peu en perte de vitesse depuis un an ou deux, ce serait un sage retour à des goûts normaux). Je n’apprendrai à personne que la crise de 2008 est encore un cadeau américain, mais la Saint Valentin, qui est une vraie fureur aux USA, a-t-elle vraiment une chance de s’implanter  chez nous ? En Grande-Bretagne, oui, c’est déjà fait, et depuis pas mal de temps… mais chez nous ? Je ne sais  si ces célébrations pour amoureux – offrandes de roses rouges, de chocolats, de cartes inspirées, invitations à dîners aux chandelles, champagnes divers, australiens ou espagnols pour les petites bourses – se répandent au point de se naturaliser en terroir gaulois, mais il est vrai que je suis retirée des affaires de cœur depuis si longtemps que je ne sais plus si on les pratique encore…

 

Partager cet article
Repost0

commentaires