Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 10:47

         Il n’y a pas six mois encore – puisqu’on célébrait sur les lieux mêmes du Débarquement le soixante-dixième anniversaire du plus grand conflit mondial (mais patience ! on n’a pas tout vu, guettez bien ce qui se prépare…) – tous les peuples représentés par leurs autorités les plus authentiques (Elizabeth, Poutine, Obama etc.) se congratulaient et se serraient la main, s’embrassant même à l’occasion à qui mieux mieux (sauf la Reine, on n’embrasse pas la Reine comme ça). Naturellement, il avait fallu arranger ça avec art, souplesse et diplomatie : arriver à faire se rencontrer deux ennemis en guerre, c’était de l’acrobatie, eh ! bien notre chétif timonier avait réussi, coincé entre la Russie et l’Ukraine, à les faire se parler – et plus si affinités, mais il n’y avait pas d’affinités. A peine 48 heures ont duré les fêtes, y compris le feu d’artifice final avec évolutions d’enfants selon une gestuelle et des schémas compliqués : c’était le maximum que cette belle entente pouvait durer aux regards du monde, un troisième jour eût déjà laissé percevoir les craquements et les fissures. Donc chacun est rentré chez soi, tout fier de sa petite performance mais n’en pensant pas moins. Prenez les tous séparément : vous constatez qu’ils songeaient déjà à la suite, et qu’en trois mois ou presque ils se sont tous mis en tenue de guerre.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens