Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 15:22

         Si nous désirons méditer quelque peu sur ce vocable de « communauté » dont on nous rebat les oreilles actuellement, je crois qu’il serait bon de faire référence à l’histoire de la France, excellent matériau pour le peaufinage des notions de base. Le terme de communauté, depuis le Moyen Âge, désignait un regroupement de maisons avec leurs habitants, autrement dit un village ou, plus sûrement, un ensemble de hameaux. Les habitants se parlaient dans le même patois, ils allaient ensemble à la messe de minuit ou ils écoutaient les mêmes pasteurs s’ils étaient « religionnaires », c’est-à-dire protestants, ils avaient le même train de vie en général misérable, permettant tout juste la survie sauf en cas de famine où ils mouraient tous pareillement, ils cultivaient le sol de la même manière, bref ils ne se distinguaient guère que par le caractère dont chaque individu était pourvu. La Révolution  de 89, qui supprima les patois de manière que tout le monde pût parler la même langue, symbole de compréhension et de citoyenneté, supprima le terme en le remplaçant par celui de « commune », précisé administrativement certes mais insistant sur la notion de normalité, d’homogénéité (comme on dit pour les laits de provenances variées qui par le mélange acquièrent le même goût devenu étalon) et non sur celle de repli sur soi dans un même secteur pour conserver les us et coutumes hérités de toujours. C’était là un grand progrès que cette uniformisation, elle a permis la construction de la  France où les départements, s’ils regroupaient des conformités de culture ou d’activités, étaient essentiellement géographiques et faisaient du droit du sol une réalité parlante. Les communautés de l’heure actuelle, contrairement à cet élan d’uniformisation donc de synthèse, reprennent le sens ancien où le séparatisme  était la solution naturelle mais indigente, avant d’évoluer vers une amélioration indiscutable.

Partager cet article
Repost0

commentaires