Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 09:43

         On peut aussi se demander si l’équipe de Charlie au massacre de laquelle était dû ce grand branle-bas d’honneurs, de célébrations et d’amitié (pour ne rien dire du déploiement diplomatique, bien organisé sauf « absence des manquants » et qui, pour parachever les photos de famille impressionnantes d’unité, a paralysé le cortège des marcheurs) n’aurait pas été éberluée de se voir ainsi reconnue, alors que tant de gens ignoraient ce qu’était Charlie Hebdo  et que tant d’entre eux n’auraient jamais voulu le lire. Eberluée jusqu’au fou rire peut-être de se voir transformée en objet de culte alors que, à part bien sûr la liberté d’expression qui commandait toutes ses positions, elle n’avait jamais fait montre de la moindre révérence aux autorités quelles qu’elles fussent, nationales, gouvernementales, politiques ou religieuses, au contraire les sabrant vertement dès que l’occasion lui en était offerte par l’actualité. Comme quoi, en profitant d’un événement surtout s’il était aussi révoltant que ce carnage, on peut faire marcher les foules en leur imposant une version à laquelle elles puissent adhérer sans problème. Ce « Bien Vivre Ensemble » était certes une grande leçon morale à tirer du sang et de la haine, et Charlie Hebdo n’a jamais souscrit à autre chose, toutefois quand on voit le parti qu’ont tiré de l’émotion de la foule étendue à toute la planète les gouvernements et surtout le nôtre, enfin applaudi et consolidé, avec Marseillaise dans l’hémicycle et standing ovation pour le premier ministre, oui, je crois que cela les ferait bien rire.

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Je pense exactement comme vous
Répondre