Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 10:18

         J’espère bien ne pas avoir médité toute la nuit sur le même sujet, mais la vérité est que dès les yeux ouverts ce matin je me retrouve en face d’une structure de polar (plus exactement de « thriller », puisque la police est invisible) et que je ne cesse de la décortiquer. Le film, Hipotesis, est sans grand relief, mais sa formule est intéressante et assez originale (quoique, non impossible à copier, elle doive avoir été reprise ailleurs, peut-être en mieux). Le personnage principal est un avocat criminaliste dont les séminaires à l’Université sont célèbres. Un très brillant étudiant ami de sa famille s’inscrit à son cours et discute des intentions et réalisations criminelles à propos du meurtre d’une étudiante qui a eu lieu pendant le premier cours. Vite convaincu de la vérité des théories du garçon, donc jaloux intellectuellement (et peut-être se sentant menacé car il y a des zones d’ombre dans son comportement) il s’irrite aussi sur le plan sentimental de voir qu’il tombe amoureux de la sœur de l’étudiante morte, à laquelle il s’intéressait aussi. Au doyen de la fac qui tâche de le raisonner il expose la probable culpabilité du garçon (arrivé en retard à ce premier cours) : il y a donc concurrence de théories, chacune visant l’un ou l’autre et le doyen étant l’arbitre qui devine la paranoïa du professeur, lequel détourne de leur sens tous les éléments du problème et crie au complot (dont il détaille tous les aspects) jusqu’à attaquer le garçon pour le tuer Le drame en soi n’a rien de spécialement prenant, mais le cheminement pour arriver à la culpabilité du maître est dégagé par le raisonnement théorique, loin de la police dont les investigations restent indépendantes de ce conflit interne. La solidité  et le brillant de la discussion compensent  l’absence d’hémoglobine et d’équipe policière : la formule est à retenir, elle devrait permettre de mettre sur pied des réalisations d’une autre envergure que ce premier jet encore à améliorer.

Partager cet article
Repost0

commentaires