Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 11:17

         Je ne sais pas si vous connaissez l’impression qui est la mienne depuis quelques heures : se trouver poussé dans une voie où l’on a dû agir parce que c’était nécessaire alors qu’on n’en avait  nulle envie et, du coup, se trouver englué dans une série de choses qui découlent toutes les unes des autres (« un ensemble de choses… dont la concaténation… forme un tissu… » dit-on quelque part dans Labiche, mais dans Labiche on peut ajouter avec élan : « Enfin, voulez-vous souper avec nous ? », ce que je suis pour ma part loin de pouvoir faire). Un mail ici,  une attestation là, une lettre d’autorisation, un mot d’excuse, une relance pour non réponse, un recours pluriel au téléphone (appels, réponses), bref une mise en branle de tout l’individu toute besogne cessante, comme disait ce magnifique exemple d’ablatif absolu que mon père répétait volontiers sans connaître la syntaxe latine. Oui, me voilà lancée en dehors de ma voie routinière et quotidienne (blogs, chats, pétitions, écriture écriture écriture) pour fouler (non aux pieds, certes, mais du pied) un terrain qui n’était pas le mien. Je pourrais en être tout émoustillée, mais j’en suis plutôt embarrassée et alourdie. Je compte le temps perdu et je crains que ce ne soit qu’un début. Vous savez, une fois le doigt dans l’engrenage vous vous trouvez soudain engagée – donc broyée – jusqu’à l’épaule…

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens