Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 décembre 2017 3 27 /12 /décembre /2017 10:32

         Tout heureuse d'avoir de nouveau mon BBC Entertainment à ma disposition (depuis le début septembre où les chaînes de télé avaient été redistribuées, mon cher 79 ne marchait plus, mais mon petit-neveu qui sait tirer n'importe quoi de son Iphone est allé faire un petit tour sur le Web dont il maîtrise parfaitement les  arcanes et m'a brandi le N° sauveur : 667, pensez un peu!) je me suis offert hier une journée BBC qui m'a permis de retrouver tous ces langages spécifiques des feuilletons et séries en boucle  dont je me régale bien au-delà des scénarios souvent indigents. Après ce bain salvateur j'ai voulu ce matin prendre LCI, donc des nouvelles de M. Macron (qui supprime les chômeurs pour faire baisser le chômage - inédit, non?), lequel s'encanaille après Chambord et passe  en faux incognito transparent quelques jours dans un petit restaurant inconnu, séjour à ranger dans la catégorie des "privés publics" (cet étiquetage des établissements d'hygiène d'une petite ville émergeait joliment au milieu des perles de La Réalité dépasse la Fiction de douce mémoire). Or je suis tombée dans la  Hallidaymania, non seulement pas même un peu tassée mais en pleine recrudescence : on  n'en est qu"à 675 millions et ça continue . "Ah! c'est la madeleine de Proust de notre fin d'année!" glougloute avec extase un journaliste qui ne sait absolument pas ce dont il parle.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Oui Dame Lucette, les journalistes peuvent exploiter l'émotion tant que le carnaval de Noël (et non la tradition de Noël) subsistera dans les esprits du plus grand nombre. Vous avez raison de parler de toutes ces litanies imbéciles se réclamant de la littérature car comme l'écrivait Marx, "il faut rendre la honte plus honteuse encore en la livrant à la publicité". Amitiés.
Répondre

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens