Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 février 2018 5 02 /02 /février /2018 10:50

         Oserai-je me lancer avec vous dans du commentaire poétique? Certains vont d'emblée se rebrousser de poil et de disposition, au point de décider qu'ils ont intérêt à changer de chaîne tout au moins pour aujourd'hui . Je les comprends, mais... (ceci calqué sur les formules capitolines : "Salariés, je vous comprends, mais c'est quand même par vous que je vais commencer mes ponctions").  D'autant que, j'en suis sûre et donc réconfortée, j'aurai des partisans pour ce programme adventice. J'ai pensé à lui, qui sera sans doute un peu de bric et de broc au fil des associations, à partir d'un vers d'Eminescu : un beau pays "où les rivières coulaient comme des forêts". Oui, au fur et à mesure que les mots sur les ailes de la poésie s'envoleraient vers vous. Mais ne vous étonnez pas que Hugo doive être de la fête à chaque instant. Il faut dépasser les préjugés dissuasifs de l'entre-deux guerres, où le surréalisme et la poésie libre avaient fait des conquêtes et des ravages. Comme c'est facile de juger simpliste une forme de poésie dont la structure est sans faille ni mystère et dont l'intensité vous pénètre directement, comme si les mots s'étaient soudain parés de grâce. ...Je pense souvent à cette fin de Booz endormi, où l'étrangère sans le savoir s'est installée aux pieds du vieux chef de tribu et, tranquille, regarde le ciel : "... et Ruth se demandait, /  Immobile, ouvrant l'oeil à demi sous ses voiles, / Quel dieu, quel moissonneur de l'éternel été / Avait en s'en allant négligemment jeté / Cette faucille d'or dans le champ des étoiles." Beauté de l'image, légèreté du rythme, harmonie expressive des sonorités, paix presque mystique de l'impression... Un ami cher, il y a trois jours, s'étonnait de ma vénération pour l'auteur de La Légende des Siècles" - ce qui nous a permis, ensemble, de réciter les nombreuses fins de poèmes où la chute dramatique du motif mythologique prenait tout son éclat d'être traduite en les plus simples vocables du monde.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens