Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 août 2018 5 17 /08 /août /2018 09:28

          UJn  ami fidèle me corrige gentiment : l'acteur fétiche du Prisonnier était Patrick MacGoohan et non Roger Moore (ô honte! ne les connaissais-je donc pas, ne les ^pratiquais-je donc pas l'un et l'autre en leur temps lointain?). C'est bien vilain  de vous donner des renseignements faux... Oh que j'ai honte... Merci, Denis!

 

          Les nouvelles finissent toujours par vous rattraper, quoi que vous ayez décidé de faire. Celles de l'effondrement du pont Morandi de Gênes sont terribles,  c'est l'illustration même, glaçante, du fait tragique : vous passez là où il ne faut pas au moment où il ne faut pas, c'est votre seul tort et il ne rentre pas dans le domaine de la morale ou de la culpabilité. Il ouvre sur des déductions sans fin ne débouchant, elles, sur rien. S'ils avaient pris leurs vacances à un autre moment... S'ils n'avaient pas été obligés de rentrer en urgence à cause de l'infarctus de la grand-mère...S'ils étaient partis une demi-heure plus tôt...S'ils n'avaient pas dû faire une pause dans ce relais bondé où ils avaient perdu au moins un quart d'heure... Si Si Si ... : inutile de se gourmander, de s'interroger, de s'accuser. Les  vrais responsables  concernent le pont lui-même : conception, matériaux, qualité de la confection, rigueur de la maintenance, crédits locaux ou nationaux alloués à ce secteur de la circulation de masse, autrement dit tout le monde au niveau des autorités et personne à être montré du doigt, épinglé, nommément désigné depuis des lustres que le pont était en fonction. C'est la béance même du tragique, sauf à accepter l'idée (déjà difficike à admettre) que c'était prévu organisé écrit depuis toujours, voire qu'il y a sous les décombres un être mauvais pour qui c'est le châtiment mérité et voulu par la Grande Programmation (et tant pis q'il y a des dégâts collatéraux).On ne peut que garder le silence devant l'inégalité de traitement de ces victimes soudain anéanties en regard des accumulations de crimes ou délits graves restant impunis. Aussi bien le rapport entre la faute et le châtiment, dans un registre tout autre qu celui de l'accident tragique puisqu'il y a responsabilité directe, ressemble-t-il souvent à celui qu'entretiennent si mal la qualité ou la compétence avec la reconnaissance publique de leur valeur. Les grands desseins, les grandes lois (surtout lorsque leur qualité propre est de n'en admettre aucune), les grandes directives de ce monde ou les grandes absences de signification sont à constater, sans rien de plus de notre part.

.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens