Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 septembre 2018 6 08 /09 /septembre /2018 18:50

          Allons, bon! Encore un jour où la livraison est en retard! Pour un peu l'habitude se prendrait pour de bon. Où sont les jours où, avec certes une grande indulgence pour l'emploi du  terme "les aurores" mais tout de même alors que la matinée n'était pas trop avancée encore, on pouvait prendre livraison des messages comme un retraité peut lire son quotidien une fois le facteur passé? Mes belins-belines, nul  ne prend conscience de manière aussi aiguë que moi de mes propres manques et insuffisances. Mais je croyais vous avoir quelque peu précisé les choses en vous parlant des enseignements de Sénèque. On est très gâté, savez-vous, quand on tient encore debout, qu'on peut marcher sans canne, qu'on n'a pas de problèmes digestifs et au contraire toujours de l'appétit,, qu'on n'a pas perdu la tête et que la mémoire immédiate fonctionne aussi pertinemment que la mémoire du passé. Cela n'empêche en rien le ralentissement de tous les rythmes de la guenille. Se préparer à écrire, même si tout un nécessaire de correspondance est sous la main, papier enveloppes timbres stylo...c'est déjà une opération qui prend du temps. Ecrire la lettre demande une concentration spéciale, on s'applique à rendre les mots lisibles comme quand on arrivait en fin de primaire et qu'on se permettait des fioritures personnelles sur ses majuscules, et puis après il y a le pliement du feuillet, l'adresse à calligraphier sur l'enveloppe, le feuillet à glisser dans l'enveloppe pour faire partie du voyage, le timbre à coller, tout un chantier... C'est là que s'éprouve la sagesse sénéquienne : ne pas s'énerver que le processus soit devenu si lent, se féliciter au contraire  de pouvoir encore s'occuper en personne de son courrier sans avoir oublié l'orthographe. Vous me direz que vous avez eu du mal à trouver dans le De Senectute un paragraphe où l'on fasse allusion à l'attention à porter à l'encre du stylo, au pliage du papier, à l'élégance de l'enveloppe et au collage du timbre : c'est bien, possible, mais ce qui compte n'est-il pas l'esprit, et non.... la lettre?

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
en réalité, on vient : si le billet y est, tant mieux ! sinon, on revient... (j'ai goûté tout particulièrement le vers déclamé par ce Don Diègue (la valeur n'attend pas le nombre des années) fort plaisant, sa glace ses nerfs, tout ça...) Amicalement
Répondre

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens