Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 septembre 2018 3 12 /09 /septembre /2018 09:17

          Je vous avais pondu hier un beau petit couplet sur la découverte du Quart-Monde. Hé quoi! C'est les plus pauvres de pauvres que ça veut dire? En vérité on se douterait pas, mes belins-belines, que cette espèce-là existe chez nous et même, paraît-il, qu'il y en a tant, et de plus en plus! Toute une petite équipe avait décidé de se rendre "pour en voir" ; des gens de bien, ceux-là, costume trois pièces et l'allure pressée, mais prenant tout de même sur leur temps pour découvrir ce Quart Monde, d'autant plus intrigante, la formule, que ça se passe chez nous! La rencontre, c'était comme une visite à une animalerie de cirque : on leur avait d'abord fait franchir un seuil de pauvreté, ils savaient pas bien  ce que c'était et eux-mêmes n'avaient rien ressenti, mais on leur avait signalé qu'à partir de ce moment on était en dessous. Ils n'en croyaient pas leurs oreilles : rien à manger, domiciliés sous les ponts ou dans la rue, pas soignés s'ils sont malades, traînant les mêmes guenilles depuis des lustres, incapables de payer un loyer ou une facture d'électricité... La vraie pauvreté,; quoi! Mais alors, ma ton Heraklea; par Hercule comme on disait chez les Grecs, autrement sit, tonnerre de Zeus! comme on dit par chez nous,  qu'est-ce qu'ils font donc tous, ces Petits Frères des Pauvres, ces Restos du coeur, ces Secours populaire et tous les autres du même tabac, c'est pas leur boulot, ça? A la fin de la rencontre, les visiteurs étaient indignés que ça puisse se passer chez nous. Il faudrait faire de la retape pour les bénévoles, il faut qu'ils doublent leur nombre, au moins! Que ce Quart-Monde disparaisse, c'est la seule solution. Le voir offense la vue et, en même temp,  il faut surtout que tous ces misérables se cachent quand des notabilités princières viennent voir Versailles ou la Tour Eiffel. C'est qu'on aurait vite fait de se faire mépriser par les autres pays, toujours aux aguets pour voir si tout baigne chez vous.

Le blog d'hier a pu enfin vous atteindre, j'espère. Ne vous choquez pas de me voir reprendre le même sujet : je trouve qu'il mérite, et même mériterait bien autre chose.

Partager cet article
Repost0

commentaires