Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2018 1 24 /09 /septembre /2018 12:35

 

 

          De mon temps (oui : l'antiquité de mon âge m'autorise à utiliser cette formule de vieux, bien que je l'utilise avec un petit sourire entendu) on n'avait qu'une espèce de tomates, celle qui venait dans le jardin de mon père. La grosse Marmande : pour le 14 juillet on avait droit à la première salade de tomates de l'année, avec poulet rôti et pommes de terre nouvelles (une première là-aussi) et naturellement un Mercurey de derrière les fagots pour célébrer dignement la République,  tout en démontrant avec fierté ce qu'un instituteur pouvait faire au rayon horticulture. Cette grosse Marmande rebondie sur plusieurs côtés ne passe plus au crible des modes mondaines, où cette solanée qui donne toute l'année sans y manquer doit être parfaitement ronde, lisse, ferme comme un caillou, et d'un rouge distingué fort différente des joues rustiques de son ancêtre. D'ailleurs, il faut bien croire que l'ensemble du public regrette comme moi le goût authentique de la bestiole, car les chercheurs (en laboratoire bien sûr, qu'est-ce que vous croyez? Qu'on va élaborer une tomate à partir de terreau, d'eau et de soleil? Innocents que vous êtres, c'est in vitro, à la lumières ininterrompue 24/ 7jours, que les chercheurs maltraitent les cycles de génération des plantes pour accélérer leur production, leur maturation, bref leur allure vendable pour être mises sur le marché) - les chercheurs en labo, donc, multiplient les résultats :  tomates en grappe (mais attention! le centre est ligneux et immangeable), tomates coeur de boeuf sans le moindre gôut, tomates côtelées, noires (il faut s'habituer à la couleur), rondes à farcir, jaunes qui s'effondrent dans la nuit, et les dernières-nées, tomates charnues (reconnaissant que trouver ailleurs de la chair de tomates qui sente un peu la feuille écrasée serait une expédition vouée à l'échec)... Restent les tomates-cerises fort à la mode : ce sont encore elles les plus authentiques, mais les farcir pour le dimanche représenterait pour Hercule une tâche inédite...

Partager cet article
Repost0

commentaires