Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 février 2019 3 06 /02 /février /2019 10:59

 

 

Dans l'attente d'un taxi...

 

          Commencer un blog parce que votre taxi, dûment commandé la veille avec mention précise de l'urgence, s'est perdu en route, c'est s'attendre à voir la chose brutalement s'interrompre au moment où l'inspiration commencerait peut-être à se faire jour. Commençons donc, puisqu'il faut vivre dangereusement (c'est ce que je me dis chaque fois que je dois descendre au sous-sol, sans jamais lâcher la rampe ad hoc, après avoir vérifié que j'ai bien au poignet ce vilain bracelet qui représenterait le salut au cas où, dégringolée de ces treize marches fatidiques, il me resterait encore assez de conscience et de souffle pour appeler l'équipe de dépannage). En théorie c'est un moyen parfait de secourir les vieux ayant fait une chute et ne pouvant se relever seuls : on appuie sur le bouton rouge avec la frénésie, j'imagine, qui doit inspirer le ou les dingues dirigeant ce monde lorsqu'ils se décident pour le déclenchement atomique général. C'est déjà quelque chose d'établir le contact avec l'extérieur, fût-ce une voix inconnue fournie par l'assistance de loin, mais ça n'est pas tout : car cette voix apaisante malgré sa raucité (elle a tendance à crier, car les vieux ça n'entend rien, c'est bien connu, et puis avec le traumatisme de la chute...) donc cette voix rauque mais apaisante s'évertue à trouver votre correspondant, et ce, avec bien plus de bonne volonté et d'application que les répondeurs automatiques habituels. Or ce correspondant pourtant choisi par vous en début de contrat selon la proximité et la commodité a peut-être déménagé, ou cessé ses fonctions, ou déjà rejoint ses pères : tant pis pour vous si vous n'avez pas vérifié récemment que les disponibilités prévues étaient toujours disponibles... Pour en revenir à la gestation du blog, rassurez-vous : il y a tout de même eu l'arrivée coupable du taxi à insérer dans l'ensemble du texte, si bien que tout compte fait la matinée est loin d'avoir été perdue.

Partager cet article
Repost0

commentaires