Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 août 2019 2 13 /08 /août /2019 09:10

APRES LE 15 AOUT

 

          "Une fois passé l'orage du 15 août, on peut dire adieu à la chaleur", disait avec autorité un vieux jardinier de ma connaissance, même si pour ma part je n'avais jamais vu qu'existât un orage du 15 août. Cette année de canicule dingue, on peut croire à cette prédiction qui se contentait de constater : voilà déjà trois ou quatre jours qu'il fait froid, et nous n'en sommes encore pas arrivés à la date fatidique. La luminosité reste agréable, le ciel clair, un fond d'air humide nous est offert comme une petite gâterie. Le jardin n'a pas encore reverdi, dans cette couleur béton qu'il a prise depuis tant de semaines; mais on peut penser que certaines plantes à fleurs reprendront du poil de la bête avant les gelées... Je ne peux m'empêcher de songer aux familles parties en vacances en ce moment, les gamins et gamines revêtus de gilets ou d'anoraks pour faire des châteaux de sable sur la plage. C'est là une injustice contre laquelle M. Macron ne saura pas lutter, lui qu'on sent si enflammé (?) pour l'égalité des chances, l'égalité fiscale, l'égalité tout court. Il n'a pas évoqué l'égalité devant le climat des vacances : il n'y peut rien si les uns ont cuit pendant des semaines et qu'à présent  on  doive avoir recours aux petites laines bien avant l'arrivée de l'automne. Et on l'exempte de grand coeur de cette responsabilité, au vu de tout ce qui lui reste sur les épaules : on va reprendre le tout en détail dès la rentrée, là il s'agira pour lui de montrer sa compétence et on ne lui passera rien. D'ici là, si les vacanciers d'août se plaignent de leur malchance météorologique, tant pis pour eux! Ils ont choisi leur date, pas la peine d'aller charger le grand boss de cette erreur : on le chargera de bien assez de choses dès la fin du mois...

Partager cet article
Repost0

commentaires