Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 janvier 2021 6 23 /01 /janvier /2021 15:53

 

CORRESPONDANCE DU NOUVEL AN

 

 

          La perspective d'un week-end (pardon, les Québecois!) me gonfle toujours de ces projets d'activités auxquels je souscris peu dans la semaine et avec la grimace - étant bien entendu que jusqu'au milieu de notre moderne décadi je me crois maîtresse du temps et capable de repousser les tâches indispensables du rayon courrier et messages jusqu'à la limite autrefois dévolue au Seigneur, période bénie où tout sera réalisé sans problème et adagio. C'est là une grossière erreur d'appréciation : on se bat contre la montre les premiers jours mais l'idée que les rythmes vont s'apaiser et se détendre vient de je ne sais quel esprit tordu à l'imagination délirante. Tout ça pour vous dire que j'aborde le week-end, mes belins-belines, en pensant m'adresser à vous autant de fois qu'il le faudrait pour remplacer mes manquements et  silences - et puis que le tonus nécessaire à la réalisation de si beaux projets a brusquement disparu. Je dois vous dire que j'ai consacré ma journée à écluser le courrier de l'année nouvelle, l'épée aux reins à cause de ces limites de la civilité puérile et honnête qu'un juge indolent (un mois sur douze, c'est déjà une surprenante tolérance) a fixées jadis quand la bonne société se préoccupait de règles et de belles manières. Retrouver les adresses et rédiger les enveloppes est également une tâche épuisante, outre le doigté avec lequel il s'agit de varier les formules selon ce que Goethe appellerait les "affinités électives". Bref, si vous pratiquez (ou avez pratique) ce sport littéraire qui entame l'année, vous comprenez parfaitement en quel état j'aborde cette fin de semaine en repliant autour de moi les lambeaux de ma personnalité et vous me pardonnerez mes carences. Et si vous ne pratiquez pas le courrier ainsi décrit... Alors ce n'est pas la peine que je vous explique en quel état sont mes neurones : vous me condamnerez pour insuffisances diverses et nous en resterons là.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens