Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 janvier 2021 7 03 /01 /janvier /2021 18:49

LE LECTEUR   SEUL  Â BORD 

 

          Pareille structure, aussi inattendue  (et d'ailleurs peut-être peu faite pour offrir au lecteur un déchiffrage facile dès le démarrage), entraîne pour ce même lecteur une "perspective inédite", en particulier dès qu'il est question de chercher un titre pour l'ensemble : on m'a fait cette remarque subtile, en qualifiant cette démarche de "négation de logique parfaitement satisfaisante" - vous m'imaginez toute gonflée du bréchet de voir qu'on avait magistralement perçu sur quel postulat fonctionnait le déroulement du récit et comment se maintenait l'ensemble en équilibre.... Car pour un auteur il n'est rien de plus précieux que de découvrir qu'en dehors de lui ont été perçues ses intentions les plus secrètes ou, tout aussi bien, les arrangements les plus indépendants de sa volonté qui ont soudain pu naître de ses mots et de ses phrases.  Et j'ai aimé que le même critique insiste sur le rôle de la Lettre à Jacques Bofford  dans l'économie du roman : d'abord comme apport substantiel et significatif à la matière romanesque, ensuite comme résumé de mes conceptions littéraires au regard du lecteur, enfin sur le plan sociétal en illustration des procédés facilement employés dès que, quel que soit le niveau de décision, une décision doit être prise dans les milieux éditoriaux.  "L'inclusion de cette lettre, dit-il, est tout à fait révélatrice : il aurait été bien dommage qu'elle restât cachée". Pensez si je jubile!

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens