Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 février 2021 4 04 /02 /février /2021 15:59

 

BÂTARDISE ET MELANGES

 

 

          A penser aujourd'hui à ma diatribe d'hier sur la comédie musicale, je me réjouis de trouver encore en moi tant de force pour attaquer un pauvre genre dramatique qui n'en peut mais (j'ai bien dû en leur temps attaquer Les Parapluies de Cherbourg ou Les Demoiselles de Rochefort  mais j'étais plus jeune alors, avant que "l'âge en mes nerfs ait fait couler sa glace", comme dirait Don Diègue). La vérité est que je ne tolère ni les mélanges ni les genres bâtards. Pas plus l'opéra , toujours sur un thème littéraire malmené (oh ces livrets d'opéras!)  qui malmène la musique en l'étirant ou la répétant selon les besoins du drame (Oh ces morts chantées interminables!) que le mélodrame tire-larmes à la Siodmak, qui se croit d'abord sur la voie de la tragédie pour finalement rasséréner toutes les sensibleries au prix d'arrangements médiocres, ou que le polar humoristique (en livre ou en film) au lieu d'être une noire et difficile enquête.  Et il y a des gens qui n'ont jamais pu se faire au sucré-salé,  ou à l'aigre-doux, au rayon gastronomique... Comment expliquer pour ma part que j'aime tant les teintes indécises, toutes les nuances du turquoise, du rose virant au bleu, du violet s'éteignant dans le mauve, du vert coeur de scarole aux enchantements des verts des premières pousses d'arbres en lisière des forêts? Question restée posée, à laquelle même moi je ne chercherai pas de réponse parce que ça n'en vaut vraiment pas la peine.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens