Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 août 2021 5 27 /08 /août /2021 15:01

CHERTE DE LA VIE

 

          Chaque fois qu'un palier nouveau se dessine dans l'évolution de l'épidémie (obligation du port du masque, confinement, déconfinement, reconfinement, ouverture des cafés terrasse, campagne de vaccination, manifestations de rue), c'est la consternation pour le menu peuple, mais c'est une excuse toute trouvée pour la montée des prix qui s'en donne à coeur joie. La première razzia effectuée par la France entière en un accès de folie furieuse (riz,  pâtes, papier toilette, eau minérale) avait causé la hausse des prix lorsque, péniblement, les denrées étaient réapparues. On pouvait alors, en soupirant, en attribuer la cause au chaos qui s'était installé assez longuement dans les produits de consommation, mais par la suite? Pourquoi la hausse du prix du pain, pourquoi les prix astronomiques atteints par les fruits de saison, les nectarines à la remorque des fraises et des cerises? Pourquoi les pommes de terre, pourquoi les oeufs? Pourquoi les concombres? J'ignore ce qui se passe dans le secteur viandes, mais il doit bien y avoir eu ce même phénomène d'enchérissement par bonds et par sauts. Que se passera-t-il si à chaque nouvelle vaccination (la troisième se trouvant déjà solidement institutionnalisée, et l'avenir ouvert à mainte récidive) il faut gratter les fonds de tiroir tandis que le panier de la ménagère se fera de plus en plus léger?

Partager cet article
Repost0

commentaires