Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 octobre 2021 2 26 /10 /octobre /2021 10:40

LA PLACE DES FEMMES

 

          Même dans mon enfance on ne connaissait plus guère la belle Ida Lupino de La Femme aux cigarettes :  c'est par la suite, par les exhumations des défenseurs de son rôle à Hollywood, que dans un contexte plus documentaire qu'esthétique on  a pu être renseigné sur son action décisive, sur son combat. Dans les années 30, il fallait être un homme pour réussir dans le cinéma. De nombreuses réalisatrices de talent se sont vu barrer l'accès aux caméras, et il a fallu à Lupino un entêtement - et une valeur -  incroyables pour qu'elle puisse s'imposer dans toutes les assemblées, syndicats  ou conseils auxquels elle s'arrangeait pour participer. A tel point de solitude (et de considération qu'on n'osait pas lui reconnaître ouvertement) que dans les réunions officielles où elle allait jouer les empêcheurs de danser en rond le président ouvrait la séance par un très significatif "Messieurs et Mademoiselle Lupino" qui est resté dans les annales. Je retrouve hier cette salutation historique et cela me    rappelle une séance de Droit maritime, en troisième année de Droit,  où les bancs de l'amphi se trouvaient peu garnis, ce qui avait permis au regard aiguisé du professeur qui d'entrée jaugeait son auditoire de me dédier un "Mademoiselle et Messieurs" assez insolite pour être par la suite commenté facétieusement en termes machistes, comme si je n'aurais pas dû en toute bonne logique me trouver là.

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
une formidable actrice et réalisatrice et productrice et scénariste - enfin formidable ...
Répondre