Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 décembre 2021 3 29 /12 /décembre /2021 14:03

INTEGRATION

 

                    Depuis vingt ans, je suis très liée avec une musulmane, Berbère d'origine, qui arrivée en  France à seize ans sans savoir un mot de français, a bataillé de toutes les façons (cours, lectures, travail incessant sur l'apprentissage du langage y compris dans l'argot quotidiennement parlé) pour s'exprimer avec une science des structures grammaticales surprenante et un vocabulaire stupéfiant qui lui permet de très souvent jouer avec les mots et rire de toutes les plaisanteries passant à sa portée. Naturellement elle est française comme ses trois enfants qui occupent des postes intéressants (docteur en Pharmacie, chef de personnel, conseiller bancaire) et pourrait représenter un beau cas d'intégration, d'autant que les habitudes vestimentaires sont francisées depuis la naissance de la deuxième génération et que la troisième ne saura plus parler arabe. Que la circoncision ait été dûment pratiquée sur les garçons (rien du côté des filles), ce n'est que normal et compréhensible dans une famille où la religion fait sagement partie du quotidien (fêtes musulmanes, prières selon le temps et l'occasion, ramadan,  jeûne fréquent). Plus étonnant, le maintien de prénoms fortement marqués par l'appartenance à l'Islam, et surtout le maintien (gros problème) des cinq enfants à l'écart de l'atmosphère de Noël : comment leur expliquer la profusion des sapins, décorés ou non, rencontrée partout, télé vitrines grandes surfaces, comme  celle des Pères Noël verts ou rouges si nombreux croisés dans les rues? ou encore la première place accordée  dans l'hexagone aux jouets ou aux plats de Noël dont l'absence signifie soit la grande dèche, soit une indifférence peu compréhensible? Comme quoi l'intégration est encore à affiner pour la partie de la population la plus déterminée et la plus raisonnable.

Partager cet article
Repost0

commentaires