Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 avril 2022 2 05 /04 /avril /2022 12:53

DERNIERS JOURS

 

                    La frénésie à la télé atteint des sommets,  les commentaires les supputations les regrets les enthousiasmes (bien modérés) se mélangent en un tissu de bavassin dont rien ne ressort. Les mêmes choses éculées se répètent,  chez les commentateurs incapables de varier leurs pronostics depuis des semaines, comme chez les présentateurs à qui manquent le souffle et la fantaisie pour corser un peu pareil menu de plats réchauffés. Cette agitation verbale n'est-elle pas bien inutile, puisqu'au fond de soi chacun sait bien, et peut-être depuis longtemps, pour qui il va voter ou pourquoi il va s'abstenir? Il y a des chances pour que les problèmes finissent par se poser comme on  l'a déjà vécu. Et les éclats de colère, les revendications,  les déclarations de guerre aux uns ou aux autres se calmeront, souvent dans la consternation voire le désespoir, qui ne peuvent que se pointer en fin  de tableau. Rares, à mon avis, seront ceux qui attendront la dernière minute, le dernier commentaire entendu, pour se décider à s'exprimer par le bulletin ou par le silence. Le risque d'abstention, qui croît à chaque élection quelle qu'elle soit, sera probablement étonnant : la possibilité de se faire entendre n'existe plus pour tous dans les formes qu'ont  prises les élections actuelles. Si la voix des sans voix pouvait se faire entendre, fût-ce par un billet blanc qui compterait, le panorama électoral aurait tout de suite repris des couleurs et du punch.

DERNIERS JOURS

 

                    La frénésie à la télé atteint des sommets,  les commentaires les supputations les regrets les enthousiasmes (bien modérés) se mélangent en un tissu de bavassin dont rien ne ressort. Les mêmes choses éculées se répètent,  chez les commentateurs incapables de varier leurs pronostics depuis des semaines, comme chez les présentateurs à qui manquent le souffle et la fantaisie pour corser un peu pareil menu de plats réchauffés. Cette agitation verbale n'est-elle pas bien inutile, puisqu'au fond de soi chacun sait bien, et peut-être depuis longtemps, pour qui il va voter ou pourquoi il va s'abstenir? Il y a des chances pour que les problèmes finissent par se poser comme on  l'a déjà vécu. Et les éclats de colère, les revendications,  les déclarations de guerre aux uns ou aux autres se calmeront, souvent dans la consternation voire le désespoir, qui ne peuvent que se pointer en fin  de tableau. Rares, à mon avis, seront ceux qui attendront la dernière minute, le dernier commentaire entendu, pour se décider à s'exprimer par le bulletin ou par le silence. Le risque d'abstention, qui croît à chaque élection quelle qu'elle soit, sera probablement étonnant : la possibilité de se faire entendre n'existe plus pour tous dans les formes qu'ont  prises les élections actuelles. Si la voix des sans voix pouvait se faire entendre, fût-ce par un billet blanc qui compterait, le panorama électoral aurait tout de suite repris des couleurs et du punch.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens