Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mai 2022 6 21 /05 /mai /2022 15:20

 

 

 

REMPLACEMENT

 

 

                    Sur le perron d'honneur de l'Elysée, deux hommes se rencontrent pour la galerie, les photos de poignées de mains et de sourires d'épicerie : c'est là celui qui part et c'est ici celui qui arrive pour prendre sa place. Le sourire du partant est contraint et jaune : de toutes ses griffes n'avait-il pas tenté de garder son portefeuille? Mais aussi n 'avait-il pas accumulé les combines nocives, les idées destructrices, les initiatives démolissantes dont un temps se réjouissait le suzerain, avant que le retour à la raison et l'opinion générale prévalente à couleur de consternante catastrophe n'aient transformé le regard bienveillant de plusieurs années du chef en jugement d'exil exécutoire? Oui, ouf! Il rit jaune sous son crâne déplumé. L'autre homme, qui pourrait plastronner et rire de toutes ses dents, reste sérieux, comme conscient de la lourde tâche qu'il accepte. Il possède une vue d'ensemble de l'évolution de l'éducation en France, il va tout de suite voir ce qui coince, il devine même qu'il y aura tant à faire pour rétablir une construction raisonnable  à partir de tant de décombres qu'il a même du mal  à faire semblant de sourire. A moins que ce ne soit qu'un faux-jeton jouant les imbus de leur mission  (et certes nous aurons le temps de le découvrir) ce sérieux presque un peu renfrogné nous inciterait presque à espérer  ici et là de petits correctifs (à défaut, bien entendu, d'une vigoureuse thérapie de choc) apportés   à la grande mise à mal de l'éducation nationale : c'était grand temps de la découvrir moribonde, c'était grand temps d'avoir envie de retrousser ses manches pour tenter de lui redonner vie.

Partager cet article
Repost0

commentaires