Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2022 2 27 /09 /septembre /2022 15:03

ALPACINO, TOUJOURS ET A JAMAIS

 

                    Je me suis déniché un programme télé un peu insolite en visant TMC à partir de 15h,  17h voire surtout 19h : juste le temps d'un film avant le début officiel des spectacles à 20H50. De temps à autre c'est un grand film, mais là n'est pas l'intérêt. C'est plutôt un programme où l'on glisse des titres qui n'ont jamais percé ou qui n'ont jamais franchi l'Atlantique - peut-être l'équivalent de chez nous dans le temps, quand le public du lundi après-midi était constitué par les commerçants fermant boutique ce jour-là et pouvant enfin  se cultiver.. Autrement dit la recherche de la qualité n'est pas l'objectif essentiel. Je dois dire que dans l'après-midi, si j'ai un trou de deux heures à combler pour me détendre,  ce n'est pas là non plus ce que je recherche. Et depuis quelque temps j'ai reçu en cadeau des films de mon cher Al Pacino , le petit jeune maigriot au regard ébahi, ou écarquillé, lancé tout seul contre tous. En général cela se passe dans le domaine judiciaire, où il doit se défendre (en la jouant plus qu'à l'Al Pacino, avec tous ses effets de regards et de chevelure, avec sa gestuelle aussi qui en fait un vif argent ou, si le scénario l'exige, une chiffe molle). Avocat, défenseur de la veuve et de l'orphelin, il lui a fallu plusieurs films pour épuiser cette matière, ou chef d'entreprise que sa famille met en péril. Ou maire, pourquoi pas? Sentencieux, avisé, humain, aidant les affligés.... Ah! mon dieu, que le monde est beau où notre Pacino règle les problèmes de la cité!

Partager cet article
Repost0

commentaires

X
Je travaille dans le social depuis une vingtaine d'année, en prison depuis huit ans. Féru de cinéma, j'ai remarqué combien Al Pacino reste une figure marquante malgré le défilement des générations. Et ceci par la (grâce ? faute ?) d'un seul film : Scarface.<br /> Le mafieux qui se hisse au sommet par son seul (talent ?) séduit les petites frappes.<br /> Lesquelles oublient souvent la fin du film : la chute est rude !
Répondre