Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 septembre 2022 6 03 /09 /septembre /2022 11:03

 MORT A L'EDUCATION NATIONALE !

 

                    De tout temps, il y a eu pénurie de profs de maths au niveau secondaire : quand j'étais jeune enseignante déjà, on recrutait des militaires à la retraite pour remplir des postes de lycées. Il y a eu ensuite un déferlement (à mon avis honteux) d'instituteurs prenant le secondaire d'assaut : n'importe qui pouvait s'improviser prof de sciences nat, d'histoire-géo voire de français (via les dictées et les p'tites rédac'  c'était sans problème) ; il y avait moins d'enthousiasme pour l'anglais, mais l'un  dans l'autre on s'arrangeait tout de même pour que ça colle à peu près dans les grandes lignes jusqu'au BEPC, ce Bacc des collèges. C'était déjà une sacrée entourloupe au principe des concours de recrutement, mais Macron grâce à son  Terminator-Destructor Blanquer et ses damnés disciples a fait mieux : puisqu'il y a tant de postes vacants,  fourrons-y donc tous les recalés aux  divers concours de recrutement depuis cinq ou six ans, ça fera des chômeurs en moins et ça bouchera les trous trop criant (je me demande si on sacrerait infirmière une candidate qui ne saurait pas faire les piqûres, ça m'étonnerait, mais nous en serons peut-être là aussi dans cinq ou six ans). Bref, devraient dire les parents d'élèves démissionnaires ou les vieux éléphants comme moi (qui tiennent à certains niveaux d'enseignement et non à la foire d'empoigne), c'est le moment venu de s'en aller. Time to go! disait O'Casey dans son merveilleux théâtre.

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
étant un "vieil éléphant" comme vous - prof un jour, prof toujours - je me désole de cette évolution/"solution" qui ne fera qu'augmenter le problème...
Répondre