Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 décembre 2008 5 19 /12 /décembre /2008 10:39

Oui, allons bon! Voilà qu'à relire mes élucubrations d'hier je m'aperçois qu'on m'en a coupé la moitié.  J'aurais dû tenir compte de ce qu'on m'avait dit : attention au format! Première mesure : passer du corps 12 au corps 10, ça ne peut pas faire mal. Ensuite : mettre un frein à mes envolées lyriques, les limiter aux régulations administratives de Over-Blog. Ce sera sans doute plus difficile, car une fois lancée j'ai du mal à freiner, justement. Mais un homme averti en valant deux, vous voyez ce que je peux valoir dorénavant. Sera-ce alors le vrai démarrage des démarrages? Je le souhaiterais, certes, mais je me méfie de tous ces agencements sournois de l'électronique qui s'accomplissent dans les coulisses et dissimulent leur responsabilité destructrice derrière des prétextes d'erreurs de clavier causées par moi. Vous devez tous avoir connu ça à vos débuts, même si maintenant vous êtes tellement rodés que vous ne voulez plus vous en souvenir. On va faire avec, moi surtout! Vous, croisez les doigts pour que ça marc he et convoquez la patience à votre chevet.
Ce qui m'ennuie le plus, dans ces démarrages poussifs toujours interrompus, c'est que je vais répéter des choses dont vous n'aviez peut-être déjà que faire à la première lecture. Tant pis, vous devez être si peu à suivre ces confidences! Pensez au contraire aux foules qui attendent de moi la manne qui va leur permettre de survivre jusqu'à demain. Ne soyez pas égoïstes, passez par-dessus mes redites : il y aura bien un moment où vous trouverez quelque chose d'encore inédit à vous mettre sous la dent.
Je parlais hier surtout de l'inconvénient qu'avaient par deux fois connu mes publications, lesquelles, prévues pour sortir en série (Les Mains nues, Les Mains libres) se sont vu interrompre par l'insertion d'un roman autonome sans aucun rapport avec elles. Gros flottement pour les lec teurs fidèles de la série, désappointés de ne pas trouver la suite qu'ils attendaient. Cela a joué pour "Le Grain du Chanvre", que la parution de "Clair de Nuit" a repoussé d'un  an (et cela, même si "Clair de Nuit" passait chez le Pivot de la grande époque, à Apostrophes, en 84), et derechef cela a joué pour "La Brise en Poupe", suite attendue de "Vent debout" chez Bourin et que la publication "en urgence" (c'est toujours agréable à entendre pour un auteur quand c'est son éditeur qui lui annonce la chose)  de "La Maison sans Volets" a également repoussée d'un an. Je dois dire d'ailleurs que les vrais mordus de l'une ou l'autre histoire n'ont pas été longtemps détournés de leur lecture favorite : ils ont allègrement retrouvé la succession des tomes en gagnant au passage un titre inattendu; aucun ne s'est plaint, à moi en tout cas.

Bon, mes belins-belines, je vois s'approcher dansgereusement le terminus de mes propos. A demain donc, et toutes mes amitiés au minet si y a personne chez vous.

Partager cet article
Repost0

commentaires