Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 08:38
Allons-nous pouvoir enfin nous extirper de l'Ange bleu, du Professeur Rath-Unrath et des jambes de Marlène? Je n'y faisais qu'une halte en passant, je ne cherchais pas à tout prix à en parler à plusieurs reprises, ce sont les incidents mécaniques qui ont décidé pour moi. Aujourd'hui je reprends la main - la haute main, vous entendez bien - sur les opérations en cours. On va voir ce qu'on va voir.
Je suis peinée, quand je lis un roman, de voir la place qu'on accorde aux scènes convenues, aux scènes à faire. J'en veux pour preuve - car, si je suis bien informée, l'adaptation pour la télé suit scrupuleusement le roman, tant l'adoration pour l'auteur est visible - le feuilleton de télé d'hier soir. Je l'ai pris au vol, vous pensez bien : pas question pour moi d'y aller de ma dévotion (d'ailleurs elle n'est pas si générale que ça, la dévotion : même au temps de sa première grandeur le spectacle faisait bâiller, faisait cucul la praline, faisait manque d'ellipses, et ce n'est certes pas avec vingt ans ou plus de décalage que les choses vont s'améliorer), c'était seulement qu'entre deux films en anglais j'avais un battement, alors je me suis résignée. Pas d'inquiétude à avoir d'avoir manqué tous les autres épisodes : il ne se passe pas grand-chose dans chacun, on a vite fait de comprendre ce qui se passe entre les personnages (d'ailleurs autrement dit : rien). Mais le frappant pour mon oeil critique si vite dépréciatif, c'étaient les scènes à faire  : pas une ne manquait. Les préparatifs pour la crèche de Noël, l'émerveillement enfantin, la dernière rencontre sur un pont jonché de feuilles mortes et dans les rutilantes teintes de l'automne, les révélations du brave serviteur dévoué, l'agonie paisible de la mère qui a obtenu pour la fille le pardon du gendre si outrageusement trompé, la manière si facile pour la fille buissonnière de rentrer dans le rang,  la désolation si sobre du père, rien n'y manquait. On attendait tout au moment où il le fallait, et le traitement lui-même était exactement ce qu'on attendait qu'il fût à ce niveau. D'une séquence à l'autre le récit se traînait, toujours à la même vitesse-lenteur, seules les feuilles du décor (ah çà, chapeau pour la beauté de la forêt!) changeaient de couleur selon ce qui convenait. Jamais comme en ces instants de repos total de mon esprit je n'ai ressenti aussi fort le caractère nocif de cette exécution d'un passage après l'autre, chacun considéré sans doute par l'auteur comme une marche de l'escalier à grimper jusqu'aux sommets, glorieuse conquête d'une marche réussie à chaque fois.
J'aime bien me sentir en verve dès le matin. Ne croyez pas que l'impérissable souvenir de l'impérissable adaptation de l'impérissable roman à l'origine de toutes ces splendeurs m'ait occupé l'esprit toute la nuit au point de revivre encore à mes yeux à peine les paupières levées. Je cherchais simplement, de bonne heure, un contre-pied à mes adhérences entre personnage et biotope : les personnages en carton pâte du chef d'oeuvre d'hier me sont apparus comme convenant bien à mon dessein. Aucun rapport entre le décor - dont j'ai honnêtement souligné la beauté - et les gens, pipoul ou pas pipoul. On aurait pu tout aussi bien imaginer l'amant farouche dans la petite salle de la crèche, ou le père toujours avec son expression grincheuse sur le pont dans les feuilles d'automne. Je ne crois pas que cela aurait changé grand-chose, mais je me trompe peut-être.
En tout cas pour aujourd'hui on va laisser tout ça.Le biotope, certes, on en reparlera; il a trop d'importance pour moi et il émergera chaque fois qu'il le faudra - mais seulement alors. Pour l'instant on le fait taire. D'accord? D'ailleurs, même si on a un peu d'avance, il y a les salutations aux minets à ne pas négliger. Pensez-y, à demain.
                                                                              Lucette Desvignes.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens