Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 09:30
On va tâcher d'avancer sur le personnage. Si vous trouvez que ça ne va pas assez vite, c'est bien votre faute : vous n'avez qu'à me demander des comptes, des modifications, des retouches. Vous savez bien que je ne serais que trop heureuse de me plier à vos desiderata. Mais je ne vais pas remettre ça à chaque instant : tenez-vous le pour dit! Si ça n'avance pas au rythme souhaité, c'est vous qu'il faut blâmer. Davantage de portrait, davantage de biotope, moins de bavardage, plus de solide - à vous de voir et de demander. Moi j'obéis, et si vous saviez comme j'ai le caractère bien fait, docile et tout et tout vous en seriez attendris. Donc le portrait du personnage : si vous avez bien retenu le message de mes commentaires, vous connaissez déjà mon aversion pour la peinture en pied des individus arrivant dans un récit. Dans un roman que je suis en train de lire tous les soirs, j'ai pu vérifier le bien-fondé de mes préceptes (encore que je ne sois pas sûre du tout que l'écrivain   ait pu les connaître voire s'en inspirer - c'est une rencontre de génies, tout simplement). Ainsi, on est en compagnie d'un individu, plutôt sympathique d'ailleurs, depuis presque le début du roman, on sait seulement qu'il est souple et sportif puisqu'il s'entraîne à être acrobate et équilibriste, et c'est seulement parce que sa partenaire médite sur leur étrange liaison qu'elle le considère de près et, donc, qu'elle voit ses traits et, donc, que l'écrivain se juge autorisé à les décrire. J'aime cette démarche; elle correspond si bien à la vérité de nos gestes et de nos découvertes, en relation avec l'intensité ou l'indifférence de notre attention aux autres...Les scènes à faire, au théâtre comme dans le registre romanesque, sont toujours un peu grotesques, comme s'il y avait des règles de fabrication de l'écriture. Ici il ne s'agit de rien de tel; au cinéma ce serait le moment d'un gros plan, alors que jusqu'à présent on n'aurait vu l'homme que de loin. Le cinéma pourrait nous enseigner beaucoup de choses, des vérités comme des trucs, des allures comme des façons de faire; il peut analyser la vérité des actions et des sentiments avec une grande finesse, voire une originalité bienvenue - il faut savoir chercher et trier, bien entendu; mais c'est une règle générale que cette activité de sélection qui nous est dévolue. Et le portrait lui-même, mâle ou femelle bonnet blanc blanc bonnet tout pareil la même chose, n'a pas intérêt à être déroulé dans son entier sous prétexte qu'on en est là. Je pense par exemple à ces yeux si clairs de Leni, dans "Vent debout", qui sont si pareils à ceux de la mère de Wollef, à tel point qu'il peut passer de l'une à l'autre dans ses évocations, les taches de son de Leni aidant seules à la différenciation; ou encore à ces cheveux si blonds du fils et du père,  qui permettent la superposition des images dans le trouble de la mère lorsque le père lui impose le dimanche soir la loi du seigneur - et un dimanche de Pâques, en plus... La forme du nez, la proportion du front, l'implantation des oreilles n'ont rien à voir avec l'importance subjective du regard ou de la chevelure au moment où l'attention, d'ailleurs stimulée par le désir (c'est le moment d'en tenir compte, de celui-là), se fixe sur lui ou sur elle. J'étais bien partie, hein? Eh bien voilà quand même la fin de mes palabres qui se profile à l'horizon. Rester sur votre faim jusqu'à demain, ça n'est pas terrible quand même, si? Vous ne pouvez pas savoir le plaisir que vous me donnez à crier tous ensemble que vous aurez du mal à laisser passer le temps jusqu'au prochain entretien. Voilà comme je vous souhaiterais tous, mes belins-belines. Demain, nous allons démarrer en laissant pour cinq cents francs de gomme sur la piste, tombeau ouvert pôle position pas le temps de feuser on est déjà arrivé. Vous n'aurez qu'à bien attacher vos ceintures. Mais pour ce soir n'oubliez pas les chats. A demain.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens