Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 11:20

Bon. Vous devez en avoir assez, moi aussi : pour une fois je devine que nous nous rencontrons, Charles d'Orléans ou pas. Et puis, que voulez-vous! Avec un soleil aussi radieux - d'autant plus qu'on nous avait annoncé un temps gris et humide (à se demander d'où ils tirent leurs tuyaux, ces diseurs de temps rarement utilisables) -  personne ne veut entendre parler de frimas. Parfait. A supposer que vous puissiez aussi jouir de cette luminosité printanière - mais je n'en sais rien, mes belins-belines, puisque vous refusez toujours de me dire dans quel secteur de France vous perchez les uns et les autres - on se sent tous d'humeur à changer de registre.Voire : dès qu'il s'agit de registre vocal, cela me pose problème.J'aurais toujours voulu avoir la chaude voix de contralto de ma tante préférée, pas de chance, j'étais soprano, et maintenant d'ailleurs je ne suis plus rien du tout, j'aurais même peur  d'effrayer mes chats si je me lançais à pousser la chansonnette, d'autant plus qu'avec moi ce ne serait pas la chansonnette, ce serait du Ravel, du Fauré, du Grieg, ni les uns ni les autres ne s'accommodant de la médiocrité. Donc changer de registre me pose problème au niveau vocal, on va voir ce que ça va donner au niveau bavardage littéraire, ce ne pourra pas être pire.

       Je crois que je vais me mettre à envier ceux pour qui trois aphorismes par jour sont suffisants. Même, un jour récent, trois fois le mot Hop! répété, chaque instance bien à sa place : j'appellerais volontiers ça de la triche, moi, même si la livraison de la veille avait bien préparé les voies en expliquant à quelle occasion on pouvait prononcer cette parole magique. J'ai eu le tort de me lancer dès le début dans le lyrisme à plein temps, vocalises ici, basse continue là, soli excités à l'occasion, rarement seconde voix pour simplement soutenir ou accompagner. Je me sens quelque peu dans la peau du  fournisseur d'études sur les chats (moi, donc) lorsqu'il pense à sa livraison du trimestre (donc, lorsque je pense à ma livraison du trimestre) ou tout aussi bien dans la peau du fournisseur de contes de Noël pleins de chats et de chiens ( donc moi derechef) lorsqu'il voit septembre tirer à sa fin (donc, lorsque je vois septembre tirer à sa fin : vous avez bien compris la substitution des pronoms personnels) : à chaque fois il faut changer de sujet, d'axe de réflexion, d'imagination. Pour les études, depuis plus de vingt ans, je tire mon inspiration de la contemplation attentive de mes chats, l'adoration n'empêchant en rien la lucidité; c'est pour cela qu'après avoir traité tous les thèmes possibles (l'intelligence du coeur, l'intelligence du ventre, les envies de fugue, l'insertion d'un nouveau dans le cheptel,  le regard, la première rencontre, la voix etc. etc.) j'ai changé mon fusil d'épaule. Désormais mes Entre Chats (qui durent d'ailleurs déjà depuis huit ans, c'est vrai, nous en sommes  au N°25, c'est fou comme le temps passe) donnent directement à entendre la voix de mes minous lorsqu'à plusieurs ils se lancent dans la conversation - toujours sur un thème précis, qu'est-ce que vous croyez? - en particulier les quotas d'intégration des étrangers dans leur cercle de vie sont chaudement en discussion ces derniers temps.

        Eh bien nous voilà au bout de notre leçon (je dis ça pour ceux qui n'aiment pas la fonction pédagogique) et je m'aperçois que le changement de registre est préparé assez convenablement. Demain je pourrais vous parler des pronoms personnels, en attendant la focalisation : vous voyez le programme, si vous avez des envies de fugue ne vous gênez pas. La liberté est la plus belle chose du monde, et j'aime trop la mienne pour vous imposer la moindre contrainte. Bonne soirée donc, sans oublier de transmettre mes caresses au chat du voisin. A demain peut-être.

 

                                                                                                        Lucette DESVIGNES.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens