Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 10:29
     Cakes and ale : c'est comme qui dirait, chez les Anglais (mais peut-être surtout les Anglais d'autrefois, Somerset Maugham,Joyce Cary,Evelyn Waugh), une version sans bulles  de notre champagne et petits fours. Signe de réjouissance en tout cas, à quelque niveau de société que ladite réjouissance puisse se situer. Bon. Après les réjouissances on recommence à marner. Après avoir festoyé pour la centième (et même si je me trouvais toute seule, sans la moindre participation de votre part, ingrats que vous êtes mes belins-belines, je me suis accordé quelques douceurs, d'abord et surtout une journée de repos chômé, c'est bon à prendre de temps à autre, je l'ai prise, me voilà toute ragaillardie, mais je n'ai pas perdu le sens du devoir, que croyez-vous?) après la fête, le retour au turf. Je n'avais pas besoin de vos remarques acides (je les ai senties acides, c'est vrai, même de loin, même venant de vous qui n'en fichez pas la rame mais jugez bon de critiquer - exactement comme les gens qui votent mal et qui après avoir contribué à mener le pays à la catastrophe se permettent de piétiner ce qu'ils ont adoré et braillent plus haut que les autres) - pas besoin, non, pour
me remettre à mon clavier. C'est uniquement ça que vous regardez, en somme : si je tiens le coup, si j'enfile jour après jour ma blouse de typo sur clavier sans encre. Regarder mes ouvrages de près, consulter les titres, vous plonger dans le biotope de mes personnages avec climatologie intégrée, tout ça ne vous vient pas à l'esprit, n'est-ce pas? Ce serait pourtant bien la moindre des choses d'y aller voir, au moins de feuilleter (et j'ai pu vérifier hier, précisément, que même des titres disparus des rayons des libraires sont disponibles sur la toile, et même à prix cassé - ça vous permettrait quand même de mieux suivre quand je m'attaque - m'attache plutôt - à un personnage en vous le présentant sans vous le présenter :  puisque c'est ma manière et que mes lecteurs fidèles ont aimé ma manière je ne vois pas pourquoi je changerais de style). Donc on reprend le collier aujourd'hui - un samedi où tous les bureaux sont fermés, c'est bien du mérite, au fond, mais je suis née un premier mai et je suis boulimique du boulot,  alors que c'est par le farniente qu'on est censé célébrer mon anniversaire. Surtout ne me plaignez pas, je m'accommode fort bien de ce signe du zodiaque inédit qui me condamne à marner jusqu'à mon dernier souffle. J'arrive même parfaitement à l'associer au taureau qui m'a offert son premier décan : dès que je vois du travail à faire je fonce, et tête baissée (c'est tout juste si je ne laboure pas du sabot le sol sous ma chaise - d'ailleurs, tiens! j'ai dû aussi sans le vouloir mettre du Taureau dans le biotope de l'un de mes personnages, le père de Wollef : lorsqu'il n'est pas content, il baisse la tête, ses pieds s'agitent sous sa chaise comme s'il voulait creuser le sol avec fureur, mais je vous assure c'est venu tout seul, ça, ne croyez pas qu'en le faisant entrer dans le cercle de famille je me sois dit qu'il faudrait lui donner quelque jour une allure de taureau, rien de tel, c'est comme ça que les personnages se manifestent, en faisant la nique à l'écrivain, on les prend au passage tels qu'ils sont, c'est bien mieux comme ça pour tout le monde; eux sont plus vrais que si vous les aviez d'avance dessinés en carton, et pour vous l'écrivain vous avez tout le plaisir de la découverte - je ne vois pas pourquoi l'écrivain devrait s'ennuyer sous prétexte qu'il a pensé d'abord que son personnage serait comme ci alors qu'il se révèle comme ça et persiste et signe). Bon. Vous voyez que même par la bande j'ai réussi à vous glisser un petit bout de personnage,on a donc repris les rythmes habituels, ceux d'avant les célébrations. Nous sommes en bonne voie, donc, sur les bons rails, on poursuivra demain sans la moindre anicroche, ne manquez pas de vous occuper des chats avec tendresse, à demain si vous avez envie qu'on vous parle littérature.
                                                                                           Lucette DESVIGNES;
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens