Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 08:55

     Genres : j'avais dit hier déjà que c'était le mot approprié, même si j'avais annoncé plus tôt des formes ailleurs qu'aux divers sens grammaticaux. Et pas  (ne recommençons pas sur le chapitre, sans cela ma diatribe perpétuelle contre les mots masculins féminisés par des démangeaisons plus ou moins suspectes chez les cohortes excitées va se mettre en branle et une fois de plus nous n'avancerons guère) et pas au sens grammatical non plus pour le genre : je le dis tout net, il s'agit des genres littéraires. Une source inépuisable de bonheur : quand vous vous imaginez repus d'un genre vous passez à l'autre. J'espère en tout cas que c'est ce que vous faites, mes belins-belines, et non que, lassés d'un roman, vous vous effondrez sur le divan devant la télé et faites fonctionner la télécommande (vous remarquerez au passage la différence significative des contacts : le livre, vous l'avez entre les mains, vous en tournez les pages, vous l'ouvrez et le fermez, il est comme une pâte à modeler sous vos doigts; la télé, vous ne la touchez même pas avec des pincettes, vous touchez seulement la réglette inerte qui vous obéit mécaniquement, et heureusement qu'il y a des télécommandes à présent, j'ai connu le temps où une fois lancé sur une chaîne vous deviez vous lever pour zapper, donc vous ne vous leviez pas, donc vous subissiez la chaîne et son programme débile, donc vous n'éteigniez pas non plus toujours pour cette même raison de   paresse du corps, donc vous restiez dans la débilité de la paresse de l'esprit jusqu'à l'endormissement paisible face aux étranges lucarnes, donc si  personne de la famille n'intervenait pour vous secouer vous pouviez bien vous réveiller en face de l'écran plein de neige   une ou deux heures plus tard). Je suis d'avis au contraire que quand vous en avez fini avec un grave roman sur le contexte international vous passiez à la descendance de "Trois Hommes dans un Bateau" (il y en a quand même quelques-uns, il faut bien chercher) ou à un brave polar (de préférence qui vous fasse travailler les neurones et ne se contente pas de vous soulever de dégoût devant des tonnes d'hémoglobine), voire si vous aimez ça un récit de voyage ou une histoire de vampire. Et ne me dites pas que vous pourriez trouver tout ça aussi facilement et même mieux sur votre petit écran, sans même la peine de regarder le programme du jour : juste un coup de pouce à la réglette et vous pouvez avoir le même choix, du vampire au comique (Bigard par exemple, notre nouvel étalon de culture présidentielle - c'est-y pas une chance de l'avoir?), avec en plus la certitude que l'hémoglobine serait colorée et abondante. Bon! Votre choix, vos goûts, votre qualité de vie, tout ça ça vous regarde, je n'en disconviens pas. Mais alors c'est que vous ne savez pas goûter la différence entre une bonne soupe que vous avez préparée vous-même de A à Z (épluchage de légumes choisis, découpage        en morceaux de la grosseur voulue, l'oignon ciselé dans le beurre avant l'arrivée des légumes, cuisson   étudiée,   ajout de crème et/ou de pain de ménage dans l'assiette, fumets saveurs goûts  garantis) et un potage en sachet avec tous ses glutamates, sa consistance immuable malgré des colorants variés. Si vous préférez les potages en sachet (minute, tout prêts à l'assiette) libre à vous, nous ne ferons pas affaire ensemble, voilà tout. A demain, que les salutations à vos chats et aux autres n'aient rien de banal, please.

                                                                                                                                                   Lucette DESVIGNES.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens