Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 10:55
     En vérité, c'est "Avançons, avançons!" que je voulais choisir comme titre pour aujourd'hui, mais j'avoue que l'absence de cédille me gêne, et par deux fois... Mais l'idée reste la même : nous ne faisons que piétiner depuis quelque temps - tiens, disons, depuis mon retour des Amériques. Ce n'est certainement pas ma faute : vous savez comme je me donne à ce qui au départ n'était que timide essai et puis qui est devenu au cours des semaines un must indispensable (il devrait bien l'être pour votre culture, mais comment puis-je le vérifier? En tout cas il l'est pour moi : si je ne suis pas campée sur mon engin dès les aurores, avant la tombée de la nuit je me serai quand même exécutée). Et quand je me penche sur ce que je vous ai apporté depuis mon retour, je ne suis pas très fière de moi. Où en sont les projets de théâtre, de littérature, d'écriture? A peine si j'ai pu vous glisser un mot ou deux de Giraudoux. Et j'ai même l'impression que mes savants discours sur les biotopes, sur les personnages, sur le regroupement des forces dramatiques, c'est bien lointain. A tel point que des passionnés de la chose, récoltés juste au passage quelque jour, se sont peut-être vite détournés de moi puisque les "La suite au prochain numéro" ne correspondaient pas à grand-chose.Je vous promets que ça va changer, si vous êtes en attente d'une rigueur plus grande. Ce sera facile, vous savez, je ne manque ni de fermeté ni de suite dans les idées. Mais que voulez-vous! Le téléphone, les chats, le courrier, rele téléphone, reles minets... Les repas ont disparu de mes horaires : avec la chaleur de toute façon une ou deux tomates, un peu de concombre, un oeuf  brouillé (je dis un oeuf pour faire dans le misérabilisme, mais en réalité il faut au moins deux oeufs pour pouvoir les brouiller, donc disons honnêtement deux oeufs brouillés et un peu de fromage : je vais pouvoir faire des économies de gaz, avec les augmentations-retards annoncées, puis désavouées mais qui finalement vont nous tomber dessus comme il faut. Une fois qu'on a vu la représentation de notre ministresse de l'économie concernant les efforts qu'elle a su déployer pour empêcher nos livrets A (le vôtre, le mien) de ne rapporter que 0,25%, on peut espérer qu'elle s'opposera à l'augmentation du gaz avec la même fermeté et le même discernement. En attendant, moi je me méfie. Vive la salade de tomates ou de concombres, vive le fromage! C'est bien dommage que je ne puisse pas enrôler mes minous sous ma bannière frugale, mais ils s'y refusent absolument. A demain.
                                                           
                                                                                                   Lucette DESVIGNES.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens