Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 août 2009 5 21 /08 /août /2009 09:48

     Pas question de tirer sur la ficelle jusqu'à ce qu'elle casse : il n'y aura pas de sitcoms 5. Je termine en vitesse mes considérations sur l'évolution des moeurs britanniques des deux ou trois dernières décennies, car il me reste encore à signaler deux ou trois détails amusants. La vogue des mugs, par exemple. Je sais bien qu'elle a gagné l'hexagone solidement, donc qu'on voit se multiplier aussi bien les couleurs acceptables que les fantaisies insoutenables. Pas de raison qu'Outre-Manche le goût soit mieux affirmé que chez nous, mais j'ai repéré quand même que, pour les réalisateurs de la série du moins, l'appariage des couleurs était signifiant, comme on dit aujourd'hui dans le jargon critique. Ainsi pour sceller une réconciliation (avant le champagne, espagnol d'ailleurs) rien ne vaut une bonne tasse de thé dégusté à deux : mugs assortis, décorés de plumes en couleurs tendres, rose et bleu, le kitsch à son acmé. Entre copines (lorsque, ô miracle, il n'y a pas de vin pour célébrer la fin du labeur quotidien), les mugs arborent de gros pétales de marguerites violemment colorés, ou des dessins géométriques ahurissants. Ici des rayures, là des pois (au passage cela me rappelle la grosse tasse en faïence que j'avais pour le petit déjeuner chez ma grand-mère, de grosses pastilles blanches sur fond coquelicot, de quel droit critiquerais-je les pois anglais?). Les formes varient aussi, style tonnelet, panse rebondie,plus ou moins évasée, en tout cas la tasse est bien morte, sauf sans doute si on vote conservateur. Au point que   je me demande ce que va devenir, du coup, l'expression traditionnelle "a cup of tea" - dira-t-on bientôt "a mug of tea"? et le "cupper" deviendra-t-il automatiquement le "mugger"? Cela marquerait alors une espèce de fin de civilisation, comme si chez nous la baguette se trouvait en voie de disparition, au lieu de gagner du terrain un peu partout, y compris aux USA où elle se pratique jusque dans les sandwiches les plus traditionnels. Notre extension de la baguette, elle s'efforce pauvrement de rivaliser avec l'extension de la pizza - aucune chance : dès l'effondrement du soviétisme, le symbole de la liberté se traduisait par l'ouverture des frontières russes à la pizza  ( et en même temps d'ailleurs aux magazines porno strictement prohibés jusqu'alors, c'est beau lorsqu'on peut emprunter aux autres civilisations ce qu'elles ont de meilleur). Allons, me voilà déjà au bout de mon rouleau, le terme de mes méditations s'approche à grands pas. A demain mes belins-belines, je vous trouverai autre chose; on va laisser les Anglais dans leurs séries pendant quelque temps. Bises aux minous, courage à vous même si la canicule a l'air de nous quitter, méfiez-vous quand même, la météo chez nous n'est jamais franche du collier...

                                                                                             Lucette DESVIGNES.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens