Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 18:42

     Depuis des années, les cadeaux superbes, gratuits (comme si des cadeaux pouvaient ne pas être gratuits), présentés à grand renfort d'adjectifs superlatifs qui se renforcent continuellement, que vous offrent les catalogues, servent surtout à mesurer le temps. Vous n'aimez pas les catalogues? Moi si. j'en reçois de toutes les espèces, non seulement le jardinage qui m'intéresse directement, mais aussi les vêtements (ce qui m'évite d'aller en ville : personne ne peut avoir horreur du shopping plus que moi, au point que j'enrage lorsque, en voyage de groupe, il y a des après-midi consacrées à ce sport touristique pendant lesquelles je trépigne en vain), les parfums (dont je n'use point), les trucs d'hygiène (pour raser les poils d'oreilles des messieurs ou perdre du poids ou soigner les durillons - et tant d'autres choses que derechef je n'ose pas dire), les textiles (dans les draps il y a à boire et à manger je vous assure) et même des choses sans nom, souvent innommables d'ailleurs, qui reflètent des imaginations déviées : des moules à gâteau en forme de château-fort du XVème siècle, des tire-lire à musique, des assiettes décorées d'une vierge miraculeuse (imaginez qu'on l'utilise pour servir de la mousse au chocolat) ou des papes morts ou vivants qui passent du rose au bleu pour vous indiquer s'il va pleuvoir (mais le texte de présentation ajoute qu'on peut aussi s'en servir pour faire ses dévotions, tout est rudement bien pensé). Et tous ces catalogues vous offrent l'encens et la myrrhe, tels les rois mages, sous forme de ristourne qu'on vous annonce à grands cris (Votre fidélité vous donne droit à 1786 points... Ou encore : Après vérification de votre dossier, notre comptable Monsieur Grippe-sous nous informe que nous vous devons la somme de ..., à la suite d'une remise à laquelle vous aviez droit et dont vous n'avez pas profité, mais tout n'est pas perdu...).Bon. Des années durant on vous offrait des bijoux en véritable faux or certifié, des pierres précieuses authentifiées conformes aux procédés d'imitation, colliers,pendentifs, bagues modelables, bracelets - j'en ai inondé mes petites-nièces et mes voisines jusqu'à désintérêt total. Puis ce fut le tour des montres ; en bois, décorées de brillants, en or dur, avec ou sans bracelet assorti, clinquant ou parfois très acceptable (j'en ai porté , j'en porte encore, fort volontiers - il faut savoir choisir et beaucoup ne marchent point). Et toutes les maisons de commerce s'y mettaient. Il y a de ces contaminations qui se répandent de l'une à l'autre:  se copient-elles? se mettent-elles d'accord d'avance?  En tous cas en ce moment on se lance dans la mesure du temps. Est-ce pour nous rappeler finement que vous vivons sur un volcan qui va exploser d'une minute à l'autre? C'est bien possible.  Et pour tout grossir à l'américaine on nous offre des pendules, des coucous, des horloges...   Le bouquet (je termine là-dessus) c'est bien, découverte aujourd'hui, cette pendule améliorée du coucou suisse qui comporte douze animaux ayant chacun son cri selon les heures : meuh! hihan! bêêê! cocorico! miaou! ouahouah! coincoin!... de quoi vous décourager d'aimer les animaux. Je ne galège pas, demandez -moi l'adresse si le coeur vous en dit. A demain, cui-cui!      

                                                                                 Lucette DESVIGNES.                                

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens