Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 janvier 2010 6 30 /01 /janvier /2010 21:16

365

Titre sibyllin s'il en est : ne craignez rien, je vais vous l'expliquer illico. Laissez-moi tout d'abord vous préciser que, de retour auprès de mes lares après une grande journée culturelle où j'avais dicté à une nombreuse assemblée, à Beaune, un texte de ma confection tout bourré de petites difficultés par-ci par-là (et aussi tout partout ailleurs, pour faire bonne mesure) je n'ai rien retrouvé du texte intitulé 365 que j'avais écrit ce matin avant départ. Quand je parle autour de moi des disparitions mystérieuses qui se produisent sur mon écran d'ordi, c'est un peu comme si je parlais d'ovni : on m'écoute avec un sourire poli, mais comme si des disparitions de ce genre ça n'arrivait jamais aux autres. Je n'essaie même plus d'expliquer, ce que j'ai fait, ce que je n'ai pas fait, ce qu'on m'a fait pendant mon absence, ce qui s'est fait tout seul...Pas la peine : personne ne me croit, et mon image de marque en prend une cabosse de plus à chaque fois. Donc je résume, sans rien expliquer : j'avais écrit le texte, je pensais vous l'envoyer ce soir, à mon retour je ne le trouve plus. Heureusement le titre est resté, ce qui me permet de vous dire au moins ce qu'il signifie. 365, c'est le nombre que j'ai vu hier s'inscrire sur le compteur de mes prestations à vous destinées, mes belins, mes belines, et ça fait pas loin d'un an, si je compte bien. Evidemment, depuis que je me la joue chômée le dimanche, les comptes de jours ne sont plus aussi ronds, mais vous voyez bien qu'on avance quand même. 365, eh bien dites donc, tout de même...365 pages pondues comme ça, y a de quoi rester baba, non? Et, plus frappant encore, 365 fois que vous me lisez - je veux dire, prudemment, que l'acte de lecture de ma prose s'est accompli au moins 365 fois par vos soins invisibles, tout le reste en plus c'est du boni : même si je m'arrête pleine d'effroi en face du calcul à faire, car en vérité je ne saurais par quel bout le prendre, je me sens fière de moi. J'aurais réussi une tournée de crêpes que je ne me sentirais pas aussi guillerette. Bon dimanche,  à lundi, bises aux chats.

                                                                                                     Lucette DESVIGNES.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens