Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 10:59

             Pour une fois que je m’étais trouvée à pied d’œuvre de bonne heure, le fatal grain de sable dans les engrenages a frappé. Tout était prêt depuis hier, mes belins-belines : un beau sujet, grave, bien développé, avec illustrations convaincantes – bref j’étais contente de moi et me réjouissais de pouvoir dès aujourd’hui vous apporter cette pâture de qualité (remarquez, la qualité est toujours présente dans mes aimables gazouillis, j’espère que vous vous en êtes rendu compte sans peine ni fatigue cérébrale,  mais il me semblait que la qualité de ce texte d’hier à vous réservé ce matin était d’une qualité spéciale ; je me trompe peut-être). En tout cas, je me préparais à vous envoyer la chose comme le boulet d’une bombarde, lorsqu’au moment de l’envoi… impossible de rien trouver dans mes réserves enregistrées. Et je suis bien sûr que l’enregistrement a dûment été accompli, puisque j’avais adressé quelques mots de félicitation au petit chien qui a remplacé mon trombone et qui s’acquitte des enregistrements avec une conviction étonnante. Le plus triste de l’aventure est que je n’ai nul souvenir du sujet traité, et que je n’ai pas non plus gardé la mémoire des premiers mots du texte. Rien. Pas l’ombre d’un souvenir, juste le souvenir d’une intense satisfaction désormais effondrée en humiliation piteuse. Est-ce déjà le fantôme d’Altzeihmer qui me frôle de son aile en ravageant ma mémoire immédiate ? Je me sens penaude. Je crois que je vous parlais des ateliers d’écriture à l’intérieur des cellules de scénaristes dans les séries interminables, j’avais même terminé sur une allusion laudative à Milch et Bochko, à la fois pionniers et irremplaçables – pour autant, impossible de me rappeler comment le sujet s’était présenté, puis déroulé, pour se conclure de manière aussi lumineuse. J’ai retrouvé au passage la recette de la tarte Tatin au fenouil et à l’orange et celle (la meilleure, à mon avis, établie par mes soins et mon expérimentation appliquée à partir de plusieurs propositions)) de courgettes à la semoule. C’est mieux que rien, me direz-vous, Peut-être, mais cela n’enrichit guère notre programme de considérations sur la fabrication des épisodes dans les séries télévisées. Je vous promets de vous le représenter – ou de vous le remplacer, en tâchant de garder le qualité annoncée – dès que ( ?) je remettrai la main dessus.

Partager cet article
Repost0

commentaires