Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 11:16

Il y a des gens qui dès le matin font leurs prières (à la vérité, je ne crois pas qu'il y en ait beaucoup, bien que j'aie vu à mainte reprise  ma logeuse au Canada - mais c'était il y a bien longtemps - agenouillée sur sa descente de lit et le visage enfoui dans les mains :  c'était sans doute pour demander que son plus jeune fils ne se soûlât pas - oui : soûlât, ou encore saoulât - à la bière tous les samedis de manière à être complètement éteint le dimanche quand elle le traînait à l'église; c'était là une saine  et louable ambition, mais moi je me serais à sa place servie d'arguments autrement efficaces). Dès le matin, oui - comme d'autres allument la première cigarette alors même qu'ils sont encore au lit, tâchant de reprendre leurs esprits avant de mettre un pied par terre. Il y en a d'autres qui, surtout les femmes je pense, ne se considèrent pas encore comme réveillées même si elles sont déjà en train de s'activer à la cuisine, tant que les premiers effluves du café n'ont pas meublé  l'atmosphère ambiante. Chacun son style, et c'est parfait comme ça. Moi j'ai depuis quelque temps, en plus du souci de nourrir mes chats selon leurs goûts et leurs manies spécifiques pendant que mon café se fait tout seul, la pensée du chat Boots, ainsi nommé par mes soins à cause des deux pattes avant symétriquement rayées de zébrures, au-dessus le blanc prenant toute la place. Je peux le caresser maintenant, et après ses premiers émois et reculs apeurés il se laisse flatter avec une vraie frénésie, en même temps qu'il dévore les gamelles de pâtée du matin (mais il dévore aussi celles de midi et celles du soir, c'est par l'estomac que je vais me l'approprier, celui-là). Je ne cherche pas à me faire inscrire au Guinness Book des records, d'habitude je récolte les chats selon l'occasion,  mais il s'agit ici d'un brave petit chat intelligent qui reste à proximité de ma voix toute la journée, il mérite l'intégration, d'autant qu'il n'insulte ni ne menace le reste de ma troupe et que les autres le tolèrent sans problème. Dans l'intervalle, je lui ai installé une belle caisse en bois garnie de polaire et de serviette éponge à côté des gamelles, les chutes de neige et le froid de ces derniers jours - et ce qu'on nous annonce en météorologie - vont faire le reste. Ensuite - eh!  bien ensuite, en guise de prières, moi je rédige des protestations, je réclame des libérations, je signe des pétitions,, j'envoie des e-mails ou des lettres (j'ai toutes les adresses, vous pensez bien), c'est comme ça que je me mets en route. La vitesse de croisière une fois atteinte, je passe au blog. Vous dirai-je que vous êtes, comme dans la chanson de Montant, "ma mie, mon coeur, mon espérance"? A quoi bon, puisque vous le savez déjà...

 

                                                                                     Lucette DESVIGNES.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens