Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 09:45

            Je ne suis pas certaine que repasser de Dickens (il vous a peut-être rasés, mes belins-belines, malgré mes efforts pour vous le rendre attachant !!!) à mon soap favori, EastEnders, vous apparaisse comme une opération salutaire : celui-là vous rase peut-être encore plus que Dickens… Pourtant je me dois de vous dire que le transfert sournois d’un bébé au berceau d’un autre où il a pris la place d’un petit mort n’a soulevé encore aucune réaction : la famille éplorée s’est résignée à la perte d’un nourrisson, les proches de la mère coupable ne se doutent toujours de rien, il semble que rien de la substitution n’ait transpiré au dehors. La mère coupable demeure évidemment malgracieuse, pas un sourire, pas un geste de tendresse pour le bébé mal acquis qu’elle contemple souvent en se demandant comment tout cela va finir ; mais on accuse le blues de la naissance, on s’active autour du bébé en ses lieu et place lorsqu’elle le néglige, bref tout a l’air entré dans la routine. Moi je reste sur ma faim de justice ! Bon, le dors-bien délateur n’a pu jouer son rôle, d’accord ; mais enfin n’a-t-on pas pris trop vite pour argent comptant ce décès d’un nourrisson pourtant si beau et si vigoureux à la naissance ? Dans son chagrin la mère dépossédée révèle que l’enfant n’était pas du mari mais du frère du mari : on étouffe ses dires comme on le peut, mais le retour du beau-frère sur les lieux va compliquer le schéma. Bref de nouveau, le poisson se noie lamentablement. Jusqu’à quand la supercherie pourra-t-elle s’imposer ? Dès que l’enfant va ressembler à sa vraie mère, à son vrai père, ne sera-t-il pas évident qu’il vient d’un autre foyer ? Les problèmes, devenus fréquents, de vol de bébés par des mères un peu détraquées ont tout à fait le droit de se situer dans les programmes de ce soap en théorie calqué sur le quotidien d’un quartier, naissances morts maladies mariages disputes combines liaisons secrètes etc. – mais je trépigne devant l’intérêt accordé aux affaires annexes, en particulier pour l’instant aux difficultés qu’ont les jeunes couples à faire reconnaître leurs sentiments et leurs envies de s’engager sérieusement : et puis deux jeunes couples en symétrie, dans des milieux différents mais avec la même volonté inflexible des parents, ça manque un peu de palpitation… On va trouver autre chose dès lundi, c’est promis ! Et bon dimanche à vous !

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens