Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 10:00

    Le plus tragique, oui, le plus ravageant dégât causé sur la personnalité par ces maladies terribles qu'on a étiquetées si rigoureusement de nos jours - Alzheimer, Parkinson ou sclérose en plaques (alors qu'il y a toutes chances qu'elles aient existé depuis la nuit des temps, mais on s'en occupait de moins près) - le plus cruel pour l'entourage sans aucune doute est qu'en se dégradant la personnalité du patient perd de sa bonté. C'est cela qui me frappe le plus douloureusement, dans tous les exemples qu'on me donne ici ou là. Telle mère qui avait vécu toute sa vie avec sa fille dans un vrai cocon de tendresse se met à se méfier d'elle, surveille sa nourriture et sa boisson, l'accuse de l'empoisonner au point de mettre le doute dans l'esprit du médecin ou de la garde. Tel malade connu de tous pour sa gentillesse, son égalité d'humeur, sa bonhomie et sa patience de toute une vie, se met à chercher la petite bête dans la présence de sa femme tous les jours à la maison de retraite où il séjourne, la contrarie sans arrêt, l'accuse de l'abandonner et de le priver de tout. Telle épouse modèle, réputée pour son bon caractère, devient irascible, se déclare mal protégée contre l'invasion des gens de la télé qui surgissent chez elle, accuse le mari de lui voler ses chaussures pour l'empêcher de sortir, de lui voler ses bijoux (elle n'en avait jamais porté), de lui cacher la nourriture... Je m'attriste de la fréquence de ces exemples, cela me rapelle même le désarroi d'une de mes amies, il y a bien longtemps, dont la grand-mère qui, comme on disait alors, "avait perdu la tête", tailladait les rideaux de sa fille dès qu'elle était seule à la maison. Est-ce une vague de fond de révoltes supprimées par la raison qui se déchaînent enfin? Est-ce un instinct du mal, lui aussi bien muselé, qui cherche à s'affirmer? Toujours est-il que c'est bien triste. Alors que la vieillesse devrait, toutes intolérances dépassées, afficher une sagesse dont le rayonnement serait bénéfique, cette dégradation de l'individu qui ne laisse se développer que le mauvais côté de l'être est, non seulement le pire tourment du calvaire des proches, mais tout autant la marque que notre civilisation a encore à faire si (je dis bien si...) son objectif consiste à améliorer les comportements des individus dans leurs rapports les uns avec les autres.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens