Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 22:11
    Une très chère amie roumaine, qui depuis près d'un quart de siècle écrit sur mes ouvrages et s'efforce de les faire connaître (et avec quel talent, quelle science, quelle sensibilité!) discutait avec moi tout récemment au téléphone sur la bizarre manière selon laquelle le mérite est reconnu en ce bas-monde, puisqu'il relevait  - et cela, pour nous en tenir au seul domaine de la littérature - de l'accablant schéma suivant : pas de mérite = reconnaissance et succès; mérite = obscurité et silence total. Et en corollaire de cette triste constatation de la distribution des récompenses selon la Fortune et la Chance (deux têtes sur un seul corps, mais chaque tête le bandeau sur les yeux), donc sans égard à la valeur,  elle signalait que dès qu'on attirait l'attention sur soi d'autre part  on s'exposait à la jaousie, au fiel, voire à la haine. Et elle se servait d'un proverbe si joli que je veux vous en faire part : c'était un paysan de Transylvanie, le pays natal de son père, qui le lui avait appris, " C'est seulement les arbres porteurs de beaux fruits qui sont visés à coups de pierre" J'aime ces proverbes imagés, qui vont si profond, et qui rendent l'idée si concrète, donc si frappante. Ainsi est-il expression plus claire      que ce fameurx "On n'est sali que par la boue" qui tâche de vous consoler quand on vous a calomnié ou insulté? Et   qu' y a-t-il de plus élégant pour décrire la médiocrité que ce proverbe, si bourguignon en outre, selon lequel "Ce sont les tonneaux vides qui font le plus de bruit"; ce qui conviendrait si bien à quelques académiciens de ma connaissance.?.. Et pour en rester au rayon des chais et rasades, comment négliger ce fameux "Il se vend pluis de vin au litre qu'en bouteilles cachetées", doublon du célèbre "Dans les petits pots les bons onguents", dont une autre version signale que "Plus le flacon est petit, plus le parfum est cher"? Vous voyez, mes belins-belines, qu'il y a là un bon filon à exploiter : j'y reviendrai à l''occasion, comptez sur moi.Mais ce soir je veux vous laisser sur une perle, qui se dit en Norfolk et dont je vous donne la traduction intégrale : "On n'est pas toujours aussi vert que le chou dont on a l'air..."'.. A demain,, si Internet le veut bien.
                                                                                                                                       Lucette DESVIGNES. 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens