Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 12:13

             Avec ces alternances d’alanguissement de la canicule et de reprise en férocité, l’été semble en avoir pris un coup dans les mirettes. D’ailleurs, « après l’orage du 15 août »…il paraît que tout est terminé dans le calendrier estival. En vérité je ne sais pas trop où ces annonceurs moroses ou rabat-joie ont pris leurs renseignements : ce sont peut-être les journées les plus belles qui vont nous être offertes jusqu’au début d’octobre, ensoleillées sans faire fonction de bar-B-Q, sur fond d’air frais adorablement léger, dans une lumière souvent atténuée qui invite à s’y exposer. C’est à ce moment-là que le vent sent le sucre – est-ce à cause des raisins et des prunes ? On a l’impression que la terre ne sait pas comment remplir nos paniers avant de se mettre en sommeil, mais c’est là qu’elle apparaît généreuse, abondante, tendrement attachée à la vie qu’elle nourrit. En tout cas, les catalogues de jardinage qui s’étaient mis à briller par leur absence les deux derniers mois reprennent leur activité - et sur un ton comminatoire, « Plantez maintenant pour le printemps ! Préparez vos semis pour l’année prochaine ! Groupez vos tulipes en massifs !  Réservez un coin pour les narcisses à couper ! ». Chacun regrette de n’avoir qu’un mouchoir de poche à garnir, on varierait si volontiers les coins sous-bois, les coins exotiques, les coins plein Sud, les rocailles…Méfiez-vous si l’on vous dit que les narcisses reviennent plus beaux chaque année : pas chez moi en tout cas, pas dans mon terrain… à telles enseignes que je les plante dans la section « à couper », un peu en vrac, sans préjudice de leur couleur ni de leur précocité. Et j’en rachète de nouveaux, des tourbillons roses et blancs, des remous chiffonnés orangés, avec des tulipes frangées bordées de givre comme du sel sur une margarita bien tassée (with a saddle, dit-on dans les saloons de style Far West en vous apportant une ration supplémentaire d’alcool de cactus accrochée à votre verre comme une selle en travers de votre cheval). Tant pis pour l’année prochaine ! L’essentiel est que ce soit superbe dès avril…

 

Partager cet article
Repost0

commentaires