Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 08:30

            Il va falloir bourrer les programmes, mes belins-belines : indisponible le week-end qui vient pour raison d’Académie rhodanienne à Genève, je ne voudrais pas vous faire faux-bond. Je vous devine assez mesquinement enclins à voir dans mes éventuels manquements une intention perfide de farniente attrapé sur le pouce, de filoutage de service dû, bref de tout ce qu’un contrôleur de travaux finis tel que vous peut malignement chercher à coincer. Noblement je me détournerai de vos allusions, perçues ou devinées (au risque d’ailleurs de froisser au passage l’honnêteté foncière de certains d’entre vous qui n’y sont pour rien, n’étant pas capables par nature de me soupçonner du moment qu’ils m’ont adoptée) et mettrai en lumière, au contraire et exprès, mon empressement à tout préparer d’avance afin de parer au pire. J’espère que vous saurez voir dans ce scrupule de programmation in ovo l’authenticité de mon engagement à vous distraire jour après jour (sauf dimanche, tout de même) par mes aimables gazouillis. Au cas où vous l’auriez oublié, ou, pauvre de moi ! si vous n’en aviez pas trouvé l’application convaincante au cours de tous ces mois de fonctionnement, je me permets de vous rappeler ici (et puis, bigre ! il y a peut-être des nouveaux venus sur ce blog, histoire de le faire décoller de son Onze pointé qui commence à m’échauffer les oreilles) que j’ai pour mission de vous hisser à un niveau supérieur en orthographe, en grammaire, en littérature, en histoire du théâtre…à vous de voir, de trier, de picorer de la sagesse à volonté dans mes propos. Je ne m’interdis pas non plus de vous donner des nouvelles de mon  physique ou de mon moral s’ils peuvent avoir une incidence sur la tonalité de ma livraison quotidienne, et encore moins de faire résonner à vos oreilles virtuelles les trompettes de l’actualité, en critiques superficielles liées à la médiocrité des présentateurs ou en algarades vigoureuses dès qu’il me semble nécessaire de secouer un peu le cocotier de nos chers dirigeants. Autrement dit, c’est un billet d’humeur que je vous dédie jour après jour, mes belins-belines : comment pourrais-je avoir la mauvaise grâce de vous en priver, alors que vous sacrifiez du temps aussi précieux que le sang de vos veines pour être fidèles à nos rendez-vous ? A demain d’autres précisions !

                                                                                      Lucette DESVIGNES.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens