Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 14:54

       Ah! mes belins-belines, je vous avoue que j'ai un mépris total pour la bêtise. Avant même, d'ailleurs, de savoir ce que c'était (et je puis vous dire que je l'ai souvent rencontrée, sous toutes ses formes, les naïves comme les nocives,  sans pouvoir faire autre chose que d'essayer au maximum d'éviter son contact), je l'avais rencontrée sous sa forme comestible. Des parents d'élèves mariniers, qui laissaient leurs garçons en pension dans une petite gargote de ma rue et revenaient les voir au hasard de leurs livraisons dans la région à peu près tous les trimestres, se croyaient obligés d' offrir à ma mère qui les avait dans sa classe un petit cadeau en venant voir comment marchaient les études de leur progéniture. Naturellement, le fin du fin était de rapporter la preuve qu'ils étaient allés  rudement loin sur les canaux et rivières navigables, c'était donc chaque fois le Nord, et chaque fois Cambrai à cause de ses bêtises si réputées. Or, l'odeur et le goût de la menthe en pastilles m'ont toujours révulsée, et non seulement je me voyais, par suite de mes dégoûts personnels, privée du bonbon qui nous était dévolu après le dessert tant que la boîte venue du Nord n'était pas vide, mais je devais souffrir ces effluves qui traînaient après le repas parce que le reste de la famille se régalait et faisait durer le plaisir. Je pense que mon aversion de la bêtise est déjà née à ce moment, et j'étais bien petite. Par la suite je 'lai combattue comme j'ai pu, pédagogie ou maïeutique, mais il n'y a pas grand chose à faire quand les gens sont bien doués pour... Je m'en amuse davantage aujourd'hui, non seulement quand les sottises des invités sur le petit écran ont de quoi susciter l'hilarité, mais encore bien davantage quand à chaque fin d'année nos chers bavards des étranges lucarnes nous présentent leur bêtisier - le leur, et croyez-moi, c'est gros... Mais le reste du temps? ils n'y voient que du feu, alors qu'ils nous sortent les pires âneries, les pires erreurs, grosses comme eux. Je vais terminer sur quelques petites perles, retrouvées dans mon journal de 94 : quand on vous demande le plus grand lac d'Europe, et qu'on vous donne à choisir entre le lac Balaton, la Mer d'Aral,la Mer des Sargasses et la Mare au Diable, choisir le roman de George Sand c'est tout de même limite. Les animateurs cachent comme ils le peuvent leurs fous rires, mais seulement s'ils sont allés jusqu'en Troisième - autrement la Mare au Diable ça ne leur dit rien à eux non plus. A demain!


                                                                                                                          Lucette DESVIGNES. 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens