Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 07:52

Mea Culpa du N°992 : 3ème ligne à partir du bas, lire « est-ce que » au lieu de « est-ce » - avant-dernière ligne : lire « leurs » au lieu de « leuirs ».

 

            J’admire, oui j’admire sans réserves et parfois même avec un peu d’envie les diverses formules grâce auxquelles certains réalisateurs de séries britanniques – pas tous, loin de là – assurent l’hilarité du spectateur, et l’assurent durablement, en la faisant se reproduire à chaque reprise des mêmes passages. Je connais deux ou trois séries que je ne manquerais pour rien au monde tant elles me divertissent, et je suis émerveillée que les recettes ne présentent aucun signe de vieillissement ou d’usure après de multiples services. Le père gâteux qui se croit toujours dans les tranchées, qui évolue un manche à balai sur l’épaule dans son trench-coat de 1917, qui fait l’exercice à l’anglaise ou joue soudain du clairon, représente un potentiel comique qui a la vie dure ; le ridicule d’une de ses filles, prétentieuse au-delà de ce qui est  permis, qui veut toujours tout commander même à la fête de charité de la paroisse (là encore, c’est admirable : au quarantième épisode montrant son snobisme on rit toujours à gorge déployée, et pourtant la peinture répétée d’un caractère perd vite de son cachet, je vous l’assure) ; l’incompétence  du mari  d’icelle, qui l’a fait passer pour expert en électricité, et qui dans le noir du sous-sol retrouve trois ou quatre maris se cachant de sa virago aussi longtemps qu’ils le peuvent ; ces lignes de force pourtant très distinctes en arrivent à être si intelligemment combinées que l’épisode une fois de plus se termine en bouquet. Voir le Tommy de 14 semer la panique parmi les éventaires de gâteaux et brassières tricotées en terrorisant toutes ces dames avec son masque à gaz ne pouvait que se terminer sur l’explosion du presbytère, feu d’artifice final et heureusement sans dommages autres que matériels. Ne faites pas la petite bouche ni les dégoûtés, mes belins-belines , d’une facilité à rire que vous jugez peut-être trop bon public: si vous voyiez ces séries (pas Mr Bean bien sûr, pas Blackadder), vous tâcheriez de vous les procurer en DVD pour pouvoir en jouir en égoïste…

 

Partager cet article
Repost0

commentaires