Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 10:35

En ces temps d’instabilité politique et économique, quand vous entendez parler de concertation, cela signifie quelque chose de bien net et clair pour tout le monde : cela veut dire qu’au cours d’une rencontre (qu’on va tâcher de faire aussi courtoise que possible, en arrondissant les angles tout en restant sur ses positions), deux parties aux intérêts opposés tentent de trouver un compromis, un terrain d’entente, un arrangement. Ainsi entre syndicats et patrons d’usine,  entre enseignants et ministre de l’éducation nationale, entre agriculteurs et céréaliers chargés de la redistribution. Tout le monde a bien compris : discussion d’abord, cartes sur table des deux côtés, argumentation, éventuellement accord (pas forcément de bon gré mais enfin). Moi avec mon mur, je me heurte à des gens qui ne savent pas ce que parler veut dire. Ils viennent me dire gentiment qu’ils vont me construire ce bâtiment exactement sous le nez, et ils appellent ça une consultation à l’amiable ! Ils reviennent, après deux mois, m’annoncer qu’ils commencent les travaux après m’avoir mise au courant « comme ils l’avaient fait au début de la procédure ». Figurez-vous que dans l’intervalle je m’étais préparée à la bataille : constat d’huissier, évaluation de ma maison par agent immobilier, évaluation du dommage éventuel causé par ce bâtiment, choix d’un conseil juridique. Mais oui mes belins-belines, la guêpe n’est pas folle ! mais non mes belins-belines, je ne suis pas tombée de la dernière pluie !  J’ai trop vu dans l’actualité sociale que les dictats imposés d’en haut n’ont guère d’effet parce que les en bas les refusent dès qu’il n’y a pas eu consultation (ce qui ne veut pas dire que la consultation porte immédiatement ses fruits et que des deux côtés on cède quelque chose : moi je ne cède rien, je ne demandais rien à personne et ils n’ont qu’à construire leur garage ailleurs que sous mon nez – vous voyez que cela va au-delà  de la « consultation préalable »). Niet, Nein, No, No way  -  Non, rien ! Nada, nichts, niente, nothing nothing nothing…

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens