Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 09:41

 

 

            En bonne ressortissante des domaines des ducs de Bourgogne, à qui depuis l’enfance on a parlé de Charles le Téméraire, de Jean le Bon et de Philippe le Hardi (à tel point qu’en bonne logique à six ans je me dissociais totalement du destin de la Pucelle, vu que « les miens » - entendez : les Bourguignons – l’avaient vendue aux Godons : pas de pitié à avoir pour les défenseurs des ennemis politiques, ah mais !), je connaissais la tendre et filiale formule du jouvenceau « Père, gardez-vous à droite ! Père, gardez-vous à gauche ! ». Je ne peux m’empêcher de l’appliquer à ma situation présente. Django s’étale entre mon clavier et mon ordi (heureusement que j’ai changé de clavier : le nouveau modèle se passe de la réglette pour le repos des mains, cela donne dix bons centimètres de large à mon doux moustachu tigré), Clélie roulée en turban occupe ma corbeille à  tirages définitifs, Minette somnole dans la corbeille suivante, ma Perle noire dans celle d’à côté – le tout sur mon bureau qui en a oublié sa fonction théorique et sert d’hébergement pour les siestes post prandiales. Dans mon dos Benji joue les épuisés dans le fauteuil bressan, Papou le moustachu blanc sur fond noir d’encre est effondré sur le canapé. En vérité, je n’ai pour ma part à me garder ni à droite ni à gauche : on est loin d’être en plein combat chez moi, qu’il s’agisse de Poitiers ou de Crécy (là je me mélange quelque peu les pinceaux, à dix ans près), on est au contraire en pleine paix chez les bêtes sans avoir besoin d’un recours à Colette, enfin vous l’avez compris : je n’ai amené la citation que pour faire historique et documenté, mais je ne me sens pas étouffée par le nombre, au contraire je me demande avec anxiété : Où sont, où sont les [autres] enfants ? (zut :! Le recours à Colette apparaît ici comme inévitable). Où est Max ? Où est Boots ? Où est ma Bulle ? Mes belins-belines, si vous n’aimez pas les chats, passez en vitesse. Certes j’aurais dû vous prévenir dès le début, mais vous savez bien qu’on ne fait pas toujours ce qu’on veut dans cette existence.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires