Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 10:37

Le cynisme des gens est parfois difficile à imaginer. Supposez que vous ayez été jeté à terre par un croc-en-jambe qui vous a tout écorché et meurtri en atteignant le niveau du sol, et en outre tout trempé de boue si le croc-en-jambe vous a été asséné par un temps pluvieux. Maintenant supposez que l’auteur de cette gentillesse se penche sur vous, plonge avec sollicitude ses yeux dans les vôtres et vous demande avec de la tendresse dans la voix : « Est-ce que vous avez mal ? Est-ce que vous pourrez me donner du feu pour ma cigarette une fois que vous serez remis debout ? ». Je viens de développer pour vous, mes belins-belines, cette métaphore significative. Parce que c’est ce qui m’arrive, je ne farde pas la vérité d’un poil. Ce matin, une douce voix charmeuse – celle de ma voisine – se présente courtoisement et sollicite de moi l’autorisation pour son charpentier d’entrer sur mon terrain afin d’établir son échafaudage plus commodément ; d’avance elle annonce qu’elle me demandera de même manière mon autorisation pour passer l’enduit du mur (9m x 6) aux moment des finitions. Elle s’imaginait peut-être que j’allais lui répondre « Faites donc, ma bonne dame, faites donc, je vous en prie ! ». Pour vous situer la scène, je vous préciserai que nous en sommes aux palabres d’avocats, elle et moi, que les conclusions de l’audience de référé de mardi seront connues le 24 mai et qu’avec un peu de chance (mais je n’y crois guère)  il pourrait bien être décidé de démolir ce garage aussi volumineux qu’une petite maison, avec toit à deux pentes et petites tuiles bourguignonnes. Vous me voyez donnant des facilités pour la construction d’un bâtiment que j’espère bien voir condamné à être démoli ?.Est-ce qu’alors le cynisme ne devrait  pas dû être porté sur mon compte ?

Partager cet article
Repost0

commentaires

Y
Chère Lucette, la dernière phrase de votre texte ne présente-t-elle pas une anomalie ? Décidément, les combats juridiques vous perturbent.<br /> Bises. Yannick.
Répondre